Le Dr Philippe Vermesch, stomatologue de secteur I, nouveau président du SML

Le Dr Philippe Vermesch, stomatologue de secteur I, nouveau président du SML

Christophe Gattuso
| 12.12.2016
  • Philippe Vermesch

Le Dr Philippe Vermesch, 59 ans, stomatologue en secteur I à Saint-Raphaël (Var) a été élu, pour trois ans, samedi 10 décembre, président du Syndicat des médecins libéraux (SML) à l'issue de l'assemblée générale qui se tenait à Orly. Il succède au Dr Éric Henry, qui avait pris ses fonctions en décembre 2014, et ne se représentait pas.

Membre du SML depuis une vingtaine d'années, et ayant occupé de nombreuses fonctions au sein du bureau du syndicat (trésorier, secrétaire général adjoint et titulaire sous les présidences des Drs Cabrera, Jeambrun, Rua et Henry), le Dr Vermesch a franchi le pas début septembre en se déclarant candidat à la présidence. Fort de ses nombreux soutiens, il a obtenu 72 % des suffrages, devançant largement les Drs William Joubert (25 %) et Évelyne Chartier (3 %).

Le stomatologue souhaite défendre à tout prix la médecine libérale, « aujourd'hui décriée, avec des jeunes qui préfèrent le salariat » : « Il faut des honoraires décents. Au tarif de 23 euros, nous sommes en avant dernière position en Europe, et il faut nous donner les moyens d'avoir un secrétariat », a-t-il confié ce lundi au « Quotidien ».

Pas d'adhésion à la convention pour l'instant

Le Dr Vermesch qui se définit comme quelqu'un de « carré, qui parle franc, et n'hésite à mettre les pieds dans le plat quand il le faut », est décidé à faire entendre la voix du SML, « syndicat plein et entier, qui a été le premier à dire qu'il ne signerait pas la convention ».

Le médecin assume cette stratégie. « Nous ne sommes pas du tout pour l'instant dans une optique d'adhésion à la convention », nous confie-t-il, affirmant que les avenants en discussion ne sont pas favorables aux médecins.

Il regrette par exemple les difficultés rencontrées par les pédiatres autour du futur dispositif du médecin traitant de l'enfant ou encore le mauvais coup porté aux radiologues à qui l'assurance-maladie pourra unilatéralement baisser les tarifs.

À la tête du SML, le Dr Vermesch entend monter d'ici à février  un « programme simple, succinct et original » qu'il présentera aux candidats à l'élection présidentielle.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ddd

CMU, AME et refus de soins : le Défenseur des droits tance les plateformes de rendez-vous médicaux

Six mois pour faire le ménage dans les mentions discriminatoires ciblant des patients précaires ou étrangers. C'est ce que réclame le Défenseur des droits, Jacques Toubon, dans deux décisions à l'attention des plateformes de... 20

Études de médecine : deux voies d'accès proposées, arbitrages en janvier

etudes

Terminée la voie royale de la première année commune aux études de santé (PACES) pour entrer en médecine ! Dès 2020, plusieurs entrées... 14

Les cellules tumorales circulantes, un outil pour mieux traiter les cancers du sein métastatiques

La quantité de cellules tumorales circulantes (CTC) est un élément pronostique de la maladie. Mais est-ce que cette information peut être... Commenter

« Mainmise » sur la formation, « propositions rétrogrades », jeunes et libéraux cognent sur le rapport sur le CHU de demain

chu

Médecins et conférences hospitalières n'ont visiblement pas la même vision du système de santé de demain. Dans la foulée de la remise en... Commenter

Rougeole : plus de 10 000 cas recensés à Madagascar

rougeole

Après une forte augmentation des cas de rougeole signalés début décembre au Brésil et au Venezuela, c’est au tour de Madagascar de... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter