Un chirurgien de Bourges mis en examen après le décès d'un patient opéré de la prostate

Un chirurgien de Bourges mis en examen après le décès d'un patient opéré de la prostate

19.10.2016

Un urologue de Bourges a été mis en examen ce mardi pour « homicide involontaire par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence ».

En janvier 2016, un patient de 60 ans était décédé au bloc opératoire lors d'une résection transurétrale de la prostate réalisée par ce chirurgien âgé de 59 ans.

Ce dernier a été placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de pratiquer...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 5 Commentaires
 
PIERRE F Médecin ou Interne 20.10.2016 à 13h27

Pour exercer aux USA, si on a été formé dans un autre pays, il faut faire la preuve de ses compétences et repasser certaines épreuves. En France, l'autorisation d'exercer pour un étranger est Lire la suite

Répondre
 
Alain L Médecin ou Interne 20.10.2016 à 09h47

Il serait tout de même important de savoir quelle formation avait reçu ce confrère : où ? Quels titres ? etc. Car la résection endoscopique de prostate est un acte très spécialisé !

Répondre
 
Ledocpilot Médecin ou Interne 19.10.2016 à 22h33

Dans notre système de soin et notamment dans les hôpitaux publiques , il faut ce genre de drame pour que l'on interdise d'exercice des médecins notoirement incompétents ou dangereux . Plus grave Lire la suite

Répondre
 
BRUNO D Médecin ou Interne 19.10.2016 à 19h59

Nous avons viré avec beaucoup de mal un urologue sanglant qui est allé exercer ailleurs!!!
Il faudrait peut-être faire quelque chose pour éviter que les incompétents graves continuent d'exercer.

Répondre
 
doc911 Médecin ou Interne 19.10.2016 à 14h21

Un chirurgien de caractère un peu sanguin.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

ECNi 2017 : les spécialités qui font vibrer les internes

Près de 8 000 futurs médecins ont fait le choix de leur spécialité d'internat.

« Le Quotidien » a calculé l'indice d'attractivité des 44 disciplines proposées, à l'issue des choix de postes d'internat. 3

Aluminium dans les vaccins : rien pour l'instant ne remet en cause la balance bénéfice risque

vaccins

« Vaccins. Le rapport qui dérange » titre en « une » « le Parisien » de ce 22 septembre. « Exclusif. D'après un rapport sérieux et inédit, b... 11

Quatre ans après la « crise » des pilulesLa diversification de la contraception se poursuit chez les 20-30 ans

Abonné
pilule

Santé publique France a voulu suivre l'évolution des pratiques en matière de contraception depuis la polémique autour des pilules en 2012.... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter