Trouver un médecin, la mission (pas) impossible de Plonévez-Porzay

Trouver un médecin, la mission (pas) impossible de Plonévez-Porzay

Stéphane Long
| 17.09.2016
  • Asso Plovénec

« Votre mission, si vous l’acceptez : intégrer notre équipe au sein la maison de santé de Plonévez-Porzay. » Ce clin d’œil à la série américaine « Mission impossible » sert d’accroche au clip vidéo tourné il y a quelques semaines par ce village du Finistère à la recherche d’un médecin (voir ci-dessous).

Comme de nombreuses communes, Plonévez-Porzay est menacée de désertification médicale. Son unique généraliste assume à lui seul la prise en charge des patients (plus de 1800 habitants). Pour faire face et anticiper le prochain départ à la retraite de ce praticien, le village attend des renforts.

Surtout, la présence de deux médecins est indispensable à la mise en œuvre du projet de maison de santé soutenu par les professionnels et la mairie. C'est en effet la condition pour obtenir des financements de l’ARS et valider le projet de santé.

Un généraliste dating en octobre

Alors les professionnels de Plonévez-Porzay multiplient les initiatives. « Un local tout neuf est déjà prêt pour accueillir deux médecins, en attendant la construction de la maison médicale », précise Dominique Robyn, infirmière et membre de l’Association des professionnels de santé du Porzay, qui réunit infirmières, kinésithérapeutes, un ostéopathe et un podologue.

Après la réalisation de ce petit film sur l'air de « Mission impossible », l’association a organisé avec la mairie dimanche 18 septembre un happening impliquant la population. Un immense message, « Plonévez-Porzay recherche médecins » sera inscrit sur le sable de la très belle plage de Sainte Anne-la-Palud, et une chaîne humaine dessinera un caducée. Des photos aériennes et un film de 60 secondes seront réalisés à cette occasion.

Le CESP, ça marche

La commune est déjà assurée d’accueillir un nouveau généraliste en novembre 2017. Actuellement interne en médecine générale à l’hôpital de Douarnenez, Vincent Bauta a été séduit par le « dynamisme de l'équipe médicale de Plonévez », avec laquelle il travaille déjà pour recruter un autre praticien. Originaire de Bobigny, en région parisienne, le futur médecin a signé durant ses études un contrat d’engagement de service public (CESP) qui l’engage à s’installer dans une zone médicalement sous dotée, ce qui est le cas de la région de Douarnenez.

« J’ai toujours voulu m’installer en zone rurale. Et puis je suis tombé sous le charme de la région au cours de mes stages », confie Vincent Bauta. Avis aux amateurs.

Article mis à jour le 19 septembre 2016

Vidéo tournée en prévision d’un généraliste dating auquel le village participera le 20 octobre à Brest :

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
AD24 Médecin ou Interne 19.09.2016 à 12h47

Le commentaire de Catherine, infirmier est pertinent...
1800 habitants sur le papier, cela ne signifie rien en terme d'activité... les habitants n'ont aucune obligation d'aller voir le médecin le Lire la suite

Répondre
 
ANDRE R Médecin ou Interne 18.09.2016 à 00h15

Moi qui étudie depuis un moment une éventuelle installation en ZRR et zone fragile, je reste étonné par ces éclats médiatiques concernant des zones non déficitaires selon les critères ARS. Très jolie Lire la suite

Répondre
 
valérie G Médecin ou Interne 17.09.2016 à 23h43

Connaissant le secteur et l 'activité du médecin en place actuellement (qui draine au delà du village en question), j'ai du mal à croire que deux médecins ne puissent pas vivre à plonevez Lire la suite

Répondre
 
Catherine H Infirmier 18.09.2016 à 07h35

Il peut y avoir quelques doublons dans les Pages Jaunes, mais si vous considérez ce village et Douarnenez comme un désert, il faut établir une définition plus précise de ce néant médical.
Si tout Lire la suite

Répondre
 
AD24 Médecin ou Interne 19.09.2016 à 12h39

Le généraliste en place actuellement se plaint-il d'avoir trop d'activité ?
Je m'étonne toujours de toutes ses bonnes volontés pressées d'envoyer un médecin à la retraite...

Répondre
 
Catherine H Infirmier 17.09.2016 à 13h28

Avec 22 généraliste à moins de 10 km, celui qui va s'installer dans ce village va peiner à vivre hors saison touristique, à moins d'exiger que les administrés consomment sur place surtout quand il y Lire la suite

Répondre
 
Marie/médecin Médecin ou Interne 17.09.2016 à 23h26

Effectivement il faut tout dire, et ayant éclairé notre lanterne il est possible d'affirmer que le territoire sus mentionné ne fait pas partie des déserts médicaux...

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Arrêt de commercialisation du Cytotec, et objectif zéro médicament pendant la grossesse : les chantiers de l’ANSM

ansm

Le laboratoire Pfizer, qui commercialise le Cytotec, a annoncé que ce médicament ne serait plus distribué en France à partir du 1er mars... 3

« Les ECN seront supprimées », annonce le patron des doyens au congrès de l'Ordre

ECN

Le président de la conférence des doyens de médecine a créé la surprise, ce jeudi après-midi, en annonçant la fin programmée des épreuves... 44

Agnès Buzyn relance la recertification périodique, les syndicats sur le qui-vive

buzyn

L'annonce de la ministre de la Santé, jeudi, de mettre en œuvre la recertification des compétences des professionnels de santé a été... 47

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter