Deux Français sur trois souhaitent choisir sans contrainte leurs professionnels de santé

Deux Français sur trois souhaitent choisir sans contrainte leurs professionnels de santé

Marie Foult
| 15.09.2016
  • choix

66 % des Français préfèrent choisir librement le professionnel de santé qu'ils vont aller consulter : c'est ce que révèle une enquête Opinion Way* rendue publique en début de semaine.

Seulement 19 % préfèrent le faire parmi une liste limitative proposée par le réseau de soins de leur mutuelle qui pratiquent des remboursements différenciés, limitant de fait la possibilité pour les patients de consulter un professionnel de leur choix.

Cette préférence d'un libre choix reste la même pour les hommes (65 %) comme pour les femmes (68 %), et quel que soit l'âge, l'origine géographique ou la catégorie socioprofessionnelle (69 % pour les CSP + et 66 % pour les inactifs).

Logiquement, les Français interrogés sont 95 % (63 % sont tout à fait d'accord et 32 % plutôt d'accord) à penser qu'ils devraient pouvoir choisir par qui ils se font soigner, s’ils le souhaitent. Ils sont 88 % (55 % tout à fait d'accord et 33 % plutôt d'accord) à penser que le remboursement d'un acte médical devrait être du même montant, quel que soit le professionnel de santé choisi par le patient.

Confiance dans le médecin traitant pour le choix d'un autre professionnel

Le rejet des réseaux de soins est encore plus fort chez les personnes âgées de 50 à 64 ans, puisque 70 % sont favorables à la liberté de choix du professionnel. Ils sont également 61 % à affirmer que le remboursement devrait être le même quel que soit le professionnel consulté.

Par ailleurs, pour se faire conseiller un professionnel de santé (médecin, dentiste, kiné, infirmier…) compétent, les personnes interrogées sont 74 % à faire confiance en premier à leur médecin traitant. 19 % font confiance d'abord à leur entourage et seulement 3 % font confiance à leur pharmacien ou à leur mutuelle.

* Enquête réalisée en ligne auprès de 1 006 individus représentatifs de la population française, et âgés de 18 ans et plus, du 24 au 25 août, avec une pondération selon la méthode des quotas.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Même pas besoin de tousser ou d’éternuer, la grippe pourrait se transmettre juste par la respiration

grippe

La transmission de la grippe serait encore plus facile qu’on le croit, selon une étude parue dans les « PNAS », puisque simplement respirer... 2

Le conflit se durcit entre les médecins régulateurs et l’ARS en Haute-Garonne

Début d’année compliqué pour les acteurs de la permanence des soins en Haute-Garonne. En grève illimitée depuis le 1er janvier, les... 1

Combiner l’ADN circulant et les marqueurs sériques pour détecter précocement huit cancers

cancer biopsie

Des chercheurs de l’école de médecine de l’université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland) ont mis au point une nouvelle forme de biopsie... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter