Pr de Peretti, chef du service de traumatologie (CHU de Nice) : « Cette nuit-là, nous avons opéré pour sauver des vies »

Pr de Peretti, chef du service de traumatologie (CHU de Nice) : « Cette nuit-là, nous avons opéré pour sauver des vies »

Anne Bayle-Iniguez
| 18.07.2016
  • Peretti

Chef du service de traumatologie du CHU de Nice, le Pr Fernand de Peretti raconte au « Quotidien » comment les équipes médicales et paramédicales ont géré la prise en charge des victimes de l'attentat du 14 juillet. 80 patients qui souffraient pour beaucoup de fractures ouvertes ou d'écrasement ont été opérés depuis jeudi. 30 sont toujours hospitalisés dans le service.

LE QUOTIDIEN : Plus de trois jours après l'attentat de Nice, quel bilan dressez...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 7 Commentaires
 
F 75 Médecin ou Interne 25.07.2016 à 09h31

Bravo et merci à toutes les équipes !

Répondre
 
Michael D Médecin ou Interne 19.07.2016 à 17h26

Ces critiques de Benjamin C sont difficilement audibles étant donné la situation. Ne pas mettre de nom sur un malade mais un simple numéro, c'est ce qui leur a sauvé la vie. Cela a permis de les Lire la suite

Répondre
 
RENE C Médecin ou Interne 19.07.2016 à 19h51

Tout à fait d'accord vu la situation extrême, et bravo à tous ces héros ordinaires!

Répondre
 
catherine l Autre Professionnel Santé 23.07.2016 à 10h08

le 14 juillet jour de fête !!! ils ont fait au mieux et les critiques n'ont pas droit de cité
Catherine Baron

Répondre
 
Benjamin C Médecin ou Interne 19.07.2016 à 14h49

Je, suis partagé après cette lecture. Evidemment bravo, de l'admiration pour ce dur travail collectif. Mais comme cela manque d'humanité, je trouve. Il s'agit de faire l'hémostase, mettre des Lire la suite

Répondre
 
francoise l Médecin ou Interne 19.07.2016 à 12h59

Je ne peux que dire bravo à toutes ces équipes de soin qui ont œuvré spontanément et dans l'urgence.

Répondre
 
Jérôme R Médecin ou Interne 19.07.2016 à 11h56

Merci à vous tous équipes de secours, de soins et de chirurgie.

Comment notre société en est arrivé là... C'est monstrueux, ce carnage.

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 1

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... Commenter

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter