Affaire Cahuzac : le Conseil constitutionnel valide les poursuites pénales, le procès reprendra le 5 septembre

Affaire Cahuzac : le Conseil constitutionnel valide les poursuites pénales, le procès reprendra le 5 septembre

Henri de Saint Roman
| 24.06.2016
  • CAHUZAC

Le procès pénal de Jérôme Cahuzac pour fraude fiscale et blanchiment de fraude, va pouvoir reprendre le 5 septembre prochain. Le Conseil constitutionnel a en effet validé la légalité du cumul des poursuites pénales et des sanctions fiscales, contesté par la défense de l'ancien ministre du Budget.

Lors de la première audience de son procès pénal le 8 février dernier, l'avocat du Dr Cahuzac avait déposé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC). Il faisait valoir que les époux Cahuzac avaient déjà accepté un redressement fiscal majoré de 80 %, d’un montant de plus de 2,3 millions d’euros, dont 500 000 euros de pénalités. La défense assurait donc que le procès pénal constituait une double peine au regard des sanctions fiscales déjà prononcées.

La double peine pour les cas les plus graves

Le Conseil constitutionnel n'a pas rejoint l'analyse de la défense. Dans une décision rendue publique ce 24 juin, la juridiction a tout d'abord estimé que les deux articles du code général des impôts, relatifs aux majorations d'impôts et aux sanctions pénales encourues, étaient, chacun, conformes à la constitution.

Mieux, elle a jugé leur cumul l'était également, même s'il doit être réservé « aux cas les plus graves de dissimulation frauduleuse de sommes soumises à l’impôt ». Un cas dont relève manifestement le Dr Cahuzac aux yeux des sages du Conseil constitutionnel.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
Sans ROSP Médecin ou Interne 25.06.2016 à 20h39

"Justice": Facile à comprendre pour les initiés???
En cas pour moi, c'est du "chinois" cet existence de travail " dissimulé ´ entre 1992 et 1994....
Quelques précisions me(nous) seraient utile....me Lire la suite

Répondre
 
justice! Médecin ou Interne 25.06.2016 à 11h33

Et si l'affaire Cahuzac cachait aussi l'escroquerie à la CARMF orchestrée par les sociétés d'assurance grâce à la complicité du ministère du travail initié depuis 1992 jusqu'en 1994 date de la Lire la suite

Répondre
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 25.06.2016 à 10h14

Bravo !

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La prévalence du tabagisme en forte baisse chez les médecins généralistes

tabac

« Contrairement à ce qui est observé en population générale, la prévalence du tabagisme est en forte baisse parmi les médecins généralistes,... 2

Coercition, salariat, numerus clausus : face aux maires offensifs sur les déserts médicaux, Agnès Buzyn pédagogue

AMF Buzyn

La présence des médecins sur le territoire est devenue un enjeu majeur des dernières élections municipales. Réunis lors de leur 100e... 4

La FDA autorise la première bithérapie destinée à la désescalade du traitement du VIH

fda

Le médicament Juluca, une association fixe de dolutégravir et de rilpivirine commercialisée par ViiV Healthcare, vient d’obtenir une... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter