Le combat de tous les jours d'une clinique marseillaise pour conforter son redressement

Le combat de tous les jours d'une clinique marseillaise pour conforter son redressement

Hélène Foxonet
| 03.06.2016
  • clinique de Bonneveine

La clinique de Bonneveine, établissement privé à but non lucratif (ESPIC) situé dans le 8e arrondissement de Marseille, propose une offre complète de soins de proximité dans les quartiers sud de la cité phocéenne. 

Pour la quatrième année consécutive, la clinique avait invité son personnel, les décideurs et partenaires locaux à échanger autour des nouvelles technologies. Cette conférence a permis de saluer le redressement entrepris après la reprise par DG Santé fin 2012 de cet établissement jusqu'alors géré par le Grand conseil de la mutualité.

Avec sa capacité de 100 lits, dont 10 de suite, 260 professionnels salariés, ses 8 000 séjours hospitaliers et ses 50 000 consultations externes par an, elle est demeurée fidèle à sa vocation d’origine qui est d’offrir un accès aux soins pour tous.

5 000 patients pas mois en consultations externes

« Nous sommes restés un établissement à taille humaine, très implanté dans les 8e et 9arrondissements de Marseille, avec notamment un centre de consultations externes très attractif, qui accueille 5 000 patients par mois, avec 50 spécialités et 70 médecins, souligne son directeur Fabrice Julien. C’est un vrai pôle de santé complet, unique sur Marseille, qui travaille en totale synergie avec les généralistes du quartier, les comités d'intérêt de quartier et de nombreux établissements médico-sociaux» Anciennement clinique mutualiste, l'établissement médico-chiriurgical et de soins de suite propose le tiers payant sur tous les soins externes et hospitaliers et sans dépassement pour faciliter l'accès aux soins.

La direction de l’établissement ne cache pas cependant que, si son bilan a été ramené à l’équilibre après la reprise, la dernière année a été plus compliquée. « C’est un combat de tous les jours pour conforter notre redressement, confie le Dr Éric Bismuth le coordinateur médical de DG santé, et qui nous oblige à anticiper et à proposer des projets à foison. » C’est ainsi que la clinique de Bonneveine certifiée par l’HAS, poursuit son partenariat  avec l’ACTUP-C (centre d’assistance pour le traitement des urémiques en Provence-Corse) qui permet de recevoir des patients pour lesquels une dialyse à domicile est envisagé. Une grande première à̀ Marseille, pour cette proposition de prise en charge.

Une nouvelle dynamique sur un pôle tête-cou

Bonneveine poursuit aussi son offre d’hospitalisation de jour adaptée pour patients âgés et personnes en situation de handicap, en partenariat avec les établissements du secteur médico-social. La clinique a ouvert en octobre un nouveau magasin d’optique et plus récemment un nouveau centre dentaire. « C’est le pilier d’une nouvelle dynamique, assure Fabrice Julien, autour d’un pôle tête-cou, structuré autour de l’ophtalmologie, l’ORL, la stomatologie, la chirurgie orale/maxillo-faciale et la chirurgie dentaire. »

Enfin, la clinique s’est adossée à l’Hôpital Européen avec lequel il a signé plusieurs conventions, pour poursuivre au mieux son activité de chimiothérapie. « Nous pâtissons du manque d’équipements lourds en matière d’imagerie, ce qui limite notre ambition d’établissement du XXIe siècle. » avoue Éric Bismuth. « Mais nous ne lâchons pas avec de nombreux projets en cours, comme aussi la deuxième tranche de l’hôpital numérique, ou la construction d’une résidence pour séniors. »

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter