Le Gers va recruter un Monsieur Démographie pour inciter les jeunes médecins à s'installer

Le Gers va recruter un Monsieur Démographie pour inciter les jeunes médecins à s'installer

Henri de Saint Roman
| 01.06.2016
  • Désertification médicale

Donner envie aux médecins de s'installer sur un territoire, voilà qui change des collectivités qui rêvent de les contraindre à le faire. Le Gers, département le moins densément pourvu en médecins de l'ancienne région Midi-Pyrénées (il a perdu 13,7 % de ses médecins depuis 2007), a organisé le 27 mai ses premiers états généraux de la démographie médicale.

« Il y a un risque réel de désertification », a prévenu Philippe Martin (PS), président du département. Le conseil départemental a d'ores et déjà pris deux mesures pour faciliter l'installation de nouveaux praticiens sur son territoire. Il va tout d'abord créer un poste de « chargé de mission pour la démographie médicale ».

Faciliter l'installation du médecin et de son conjoint

Sa fonction sera d'accompagner les jeunes médecins avant, pendant et après l'installation. Il devra aller à la rencontre des internes, leur faire mieux découvrir le Gers, les inciter à effectuer leur stage chez un généraliste gersois, les informer des offres d’installation, notamment en maison de santé pluriprofessionnelle (MSP), et enfin leur offrir un accompagnement personnalisé : projet professionnel, projet de vie, rapprochement du conjoint, hébergement, vie associative, offre culturelle et éducative.

Autre initiative, le département va fournir une aide financière à l'hébergement à tout interne venant faire un stage ambulatoire sur son territoire.

Enfin, le Gers va procéder à un audit des six MSP implantées sur ses terres. Alors qu'elles ont bénéficié de 700 000 euros de subventions départementales, certaines souffrent « de graves difficultés », note son président. Il rappelle que « pour qu'elles soient viables, pérennes, elles doivent être correctement dimensionnées et adossées à un projet médical, et ne reposant pas seulement sur un projet immobilier ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
Salters75 Médecin ou Interne 01.06.2016 à 15h37

"Enfin, le Gers va procéder à un audit des six MSP implantées sur ses terres. Alors qu'elles ont bénéficié de 700 000 euros de subventions départementales, certaines souffrent « de graves difficultés Lire la suite

Répondre
 
Nicolas H Médecin ou Interne 02.06.2016 à 14h38

Sachant qu'après charge et impôts 2 euros de revalorisation sont en fait 0.7 cent : c'est de la charité.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

À La Baule, l'exécutif s'emploie à rassurer les managers d'hôpital « saturés » par les GHT

Cécile Courrèges

Six heures de train pour quinze minutes de discours. En faisant dans la même journée un aller-retour Paris/La Baule (Loire-Atlantique) pour... Commenter

Les ophtalmos veulent former au moins 200 internes par an pour réduire les délais de rendez-vous

ophtalmologistes

Le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) a annoncé ce vendredi vouloir poursuivre le travail engagé pour réduire les... Commenter

Solidays, Marche des fiertés... Paris se mobilise contre le SIDA

Solidays

Ce week-end se tiendra la 19e édition du festival Solidays à l'Hippodrome de Longchamp, à Paris. En plus des 80 concerts proposés, le... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter