Les Pays-Bas autorisent la création d'embryons à but de recherche

Les Pays-Bas autorisent la création d'embryons à but de recherche

Dr Irène Drogou
| 30.05.2016
  • EMBRYONS

Les Pays-Bas vont autoriser le développement d'embryons pour « des recherches scientifiques spécifiques », portant sur l'infertilité, la reproduction médicalement assistée ou les maladies héréditaires, a indiqué le ministère de la Santé néerlandais.

La création d'embryons à seul but de recherche est actuellement interdite et jusqu'à présent, « les recherches sont menées sous des conditions strictes sur des embryons restants d'une fécondation in vitro (FIV), après l'accord du couple de donneurs », a expliqué le ministre de la Santé.

Une position qui fait débat en Europe et dans le monde

La loi va être modifiée pour « offrir la perspective d'avoir un enfant ou un enfant en bonne santé » aux parents qui ont des difficultés à concevoir, a souligné le ministre. « Reste la stricte condition selon laquelle les embryons ne peuvent pas être développés plus de quatorze jours hors du corps », est-il néanmoins précisé dans le communiqué.

Les positions des pays concernant la recherche sur l'embryon sont très diverses. La seule réglementation restrictive est la Convention d'Oviedo datant de 1997 et signée par plusieurs pays, dont la France. Si cette réglementation autorise la recherche sur des embryons surnuméraires issus de l'AMP destinés à être détruits, elle interdit le développement d'embryons à seules fins de recherche ainsi que toute intervention susceptible d'entraîner une modification dans le génome de la descendance.

L'enjeu relancé par CRISPR-Cas9

Alors que des pays comme le Royaume-Uni, les États-Unis ou la Chine n'ont pas signé la Convention, le développement de CRISPR-Cas9, un nouvel outil d'édition du génome, a récemment relancé le débat éthique sur la recherche sur l'embryon, avec la tenue d'un sommet international à Washington en décembre 2015.

Fin janvier, le Royaume-Uni a autorisé l'équipe de l'Institut Francis Crick de Londres à modifier génétiquement des embryons humains à des fins de recherche sur les fausses couches et l'infertilité. Au début du mois de mai, des scientifiques américains ont rapporté avoir développé des embryons humains pendant près de deux semaines – ce que personne n'avait réussi à faire – avant de les détruire pour ne pas enfreindre la loi. Dans le même temps, des pays comme l'Allemagne interdisent d'intervenir sur l'embryon, y compris à des fins de recherche. Un groupe de travail dédié nommé à Washington doit rendre un rapport sur le sujet en septembre prochain.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
Alexis D Administratif 31.05.2016 à 11h04

Yves R., c'est assez déplacé qu'un médecin/interne s'offusque devant des recherches faites sur des embryons humains. La grande majorité des connaissances fondamentales sur la science de l'humain a Lire la suite

Répondre
 
avatar Médecin ou Interne 30.05.2016 à 21h10

« L'"accord " du couple de donneurs sera sur des bases non libres avec un conflit d'intérêts évident : "si je donne pas l'accord on ne me fait pas la FIV" ! »

Répondre
 
YVES R Médecin ou Interne 30.05.2016 à 20h07

« Expérimenter sur l'embryon Humain et bientôt sur l'être Humain, allons-y gaiement, les nazis l'ont fait avant nous ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

HTA : les 10 axes et les 60 propositions de la SFHTA

hta

L'HTA est banalisée en France et trop souvent perçue comme un simple facteur de risque cardio-vasculaire, s'inquiète la Société française... 4

Migrants : le Défenseur des droits s'alarme d'une défaillance des droits fondamentaux

ddd

Le monde associatif saisit le défenseur des droits (DDD), Jacques Toubon, ce 18 décembre, journée internationale des migrants, avec... 1

Un quart des ophtalmologistes refusent les nouveaux patients, selon un sondage

Les Français attendent en moyenne 87 jours pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmologiste, constate une étude nationale* réalisée par... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter