Surmenés et dévalorisés, les chirurgiens des hôpitaux en mal de reconnaissance

Surmenés et dévalorisés, les chirurgiens des hôpitaux en mal de reconnaissance

Christophe Gattuso
| 11.05.2016
  • chir

Ils travaillent en moyenne plus de 48 heures par semaine, ne sont pas forcément satisfaits de leurs rapports avec l'administration et jugent surtout que leur rémunération globale n'est pas du tout à la hauteur de leur investissement. Pourtant, si c'était à refaire, les trois quarts des chirurgiens hospitaliers n'hésiteraient pas à choisir à nouveau leur spécialité… même s'ils seraient un peu moins nombreux à rejoindre l'hôpital public.

La grande enquête réalisée par Avenir...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 12 Commentaires
 
HERVE B Médecin ou Interne 14.05.2016 à 12h59

« La consultation au pris d'un Chronopost (de plus le dernier que j'ai posté est arrivé 8 jours après...) »

Répondre
 
BRUNO G Médecin ou Interne 12.05.2016 à 22h22

«  On ne peut pas à la fois faire une "médecine sociale" qui ne coûte rien au patient , un système de santé qui coûterait de moins en moins mais à qui on en demande.... de plus en plus, les honoraire Lire la suite

Répondre
 
yolaine r Médecin ou Interne 12.05.2016 à 18h33

Yolaine ,médecin anesthesie réanimation douleur : il n'y a pas que les chirurgiens qui vivent dans cette galère , tous les médecins PHTP qui veulent bien faire leur boulot et répondre aux demandes Lire la suite

Répondre
 
HERVE B Médecin ou Interne 12.05.2016 à 13h26

La faute à qui? Qu'est ce qu'ont prévu nos pairs depuis des générations eux même qui ont subit le même phénomène..
Plus personne ne s'occupe de la chirurgie en France et socialement les chirurgiens Lire la suite

Répondre
 
C. Lassuit II Médecin ou Interne 12.05.2016 à 15h33

un sigle truffé de c.. Pas de RRRAM en vue (comme revalos-revalos-revalos)

Répondre
 
PM Médecin ou Interne 12.05.2016 à 09h42

2500 euros nets endébut de carrière ....salaire d'un cadre très moyen pour 15 ans d'études au top et de très grosses responsabilités...les chirurgiens français du public doivent quitter d'urgence Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 12

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 9

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter