Pour freiner les dépassements, la CNAM veut déployer le contrat d’accès aux soins dans les cliniques

Pour freiner les dépassements, la CNAM veut déployer le contrat d’accès aux soins dans les cliniques

Christophe Gattuso
| 04.05.2016
  • cnam

L’Assurance-maladie a présenté ce mercredi après-midi aux syndicats de médecins libéraux ses pistes pour poursuivre la régulation des compléments d’honoraires.

À l'occasion de cette séance de négociation, la CNAM a déclaré vouloir pérenniser le contrat d’accès aux soins (CAS) de modération tarifaire dans la prochaine convention, celui-ci ayant permis, depuis sa mise en place en décembre 2013, de freiner la dynamique des dépassements.

La CNAM envisage un aménagement du CAS....

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 16 Commentaires
 
Maxime B Médecin ou Interne 12.07.2016 à 07h01

Les établissements de soins publics sont centralisés énormes, ingérables et débordent de personnels non qualifiés et manquent de soignants aux postes les plus difficiles, les établissements de soins Lire la suite

Répondre
 
justice! Médecin ou Interne 10.05.2016 à 09h11

Le CAS est anticonstitutionnel car certaines lettres clé dont la VL ne sont pas disponibles pour tous les Medecins et donc pour tous les patients en particulier les patients Alzheimer et apparentée ! Lire la suite

Répondre
 
Aleth Médecin ou Interne 07.05.2016 à 11h42

« Le Libre arbitre doit procéder d'une pensée vertueuse, la décision deviendra ainsi efficiente dans son process et dans son objectif.
Le contraire sera le laisser aller pour satisfaire la roublardis Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN D Médecin ou Interne 07.05.2016 à 10h26

« Soit ! Mais pourquoi , aussi, ne pas freiner L'U.R.S.S.AF, nos assurances professionnelles et autres diverses fariboles que chaque praticien se doit de payer.


Christian, Médecin. »

Répondre
 
pierre b Médecin ou Interne 06.05.2016 à 09h35

Quand je pense que j'entendais il y a 1 ou 2 ans sans cesse dans la bouche de nos politiques que le soucis des jeunes médecins n'était pas les revenus mais les conditions de travail seulement ! La Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

1950 - 2015 : une analyse historique des dépenses de santé

dépenses de santé drees

La part de la consommation de soins et de biens médicaux (CSBM*) dans le PIB a bondi depuis 65 ans en France, passant de 2,2 % en 1950 à... 1

Mieux répondre à la menace d’attentats : retours d’expérience des services d’urgence parisiens et niçois

Attentat Nice

Des experts, issus de l’AP-HP, du CHU de Nice, mais aussi de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris et du service de santé des armées,... 1

« Une minute pour mon cœur » : les cardiologues se lancent dans la télésurveillance

connecté

La e-santé devient une composante importante de la cardiologie : c'est du moins la conviction du Syndicat national des spécialistes des... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter