Consultations programmées : un tiers des patients attendent plus d'une demi-heure à l'hôpital

Consultations programmées : un tiers des patients attendent plus d'une demi-heure à l'hôpital

Marie Foult
| 02.05.2016
  • salle attente

18 % de patients reçus avec un retard de 30 minutes à une heure et 17 % avec un retard de plus d'une heure, en consultation programmée à l'hôpital : c'est le résultat d'une enquête* menée pendant six mois par CLCV (Consommation, logement et cadre de vie), une association de défense des consommateurs et usagers.

Selon l'étude, seuls 23 % des patients ont été reçus à l'heure lors d'une consultation dans le public (26 % pour une consultation dans le privé). À l'hôpital, le retard est d'au moins 15 minutes dans 20 % des cas.

Surtout, pour 86 % des retards, le patient n'est pas du tout informé, souligne l'étude. Quant aux médecins, ils sont 22 % à s'excuser en cas de retard dans leur agenda. L'enquête précise que 10 % des retards sont imputables à des médecins qui pratiquent l'heure de rendez-vous unique (plusieurs rendez-vous à la même heure, le premier patient arrivé est le premier reçu).

 

60 % des patients jugent les retards habituels

 

Ces temps d'attente sont plus ou moins bien vécus. Sur les seules personnes qui ont déclaré avoir subi ces retards, 17 % les estiment exceptionnels et 60 % les jugent habituels (et souvent de même durée).

Un retard de moins de 15 minutes est jugé excusable pour la très grande majorité de l'échantillon concerné (82 %). En revanche, pour un retard de 15 à 30 minutes, seule la moitié des patients excusent encore le médecin. Entre 30 minutes et une heure, 24 % des personnes trouvent ce retard très gênant. Enfin, à plus d'une heure de retard, 54 % des patients trouvent cela très problématique. Ce mécontentement s'explique par le fait que 46 % des patients prennent des dispositions particulières pour honorer le rendez-vous.

Pour limiter ces délais d'attente, l'association CLCV propose « d'arrêter la pratique de plusieurs rendez-vous à la même heure et prévoir un temps plus long entre chaque rendez-vous ».

L'association estime par ailleurs que l'affichage régulier des horaires des prochains métros, bus et trams réduit le stress et l'énervement. « Pourquoi ne pas généraliser un tel affichage des retards des médecins et demander au personnel d'accueil de le rappeler ? », avance l'association. Elle juge que ce sujet des retards et attentes devrait donner lieu à une réflexion entre représentants des usagers, médecins et établissements.

* Enquête à partir d'un formulaire en ligne, rempli correctement par 879 personnes sur l'ensemble des régions de Métropole.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
cyrano Médecin ou Interne 13.05.2016 à 23h27

« Et quand les ministres ne veulent pas entendre les médecins ? Combien d'années à attendre ? »

Répondre
 
o . r . Autre Professionnel Santé 03.05.2016 à 09h17

À l'hôpital j'ai 25 % de RDV non honorés et sans appel des patients !! L'enquête en tient elle compte ?
Pour éviter les cs désaffectées je "surbooke" en rajoutant des patients sur le flux de la CS ce Lire la suite

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 03.05.2016 à 09h15

Moi, je ne prends plus de rendez-vous, comme ça je ne vois plus les grincheux qui font des reproches déplacés ou carrément injurieux pour ne serait-ce que dix minutes d'attente, pour des retraités Lire la suite

Répondre
 
anthélix Médecin ou Interne 02.05.2016 à 23h56

« Il ne faudrait pas confondre APHP et SNCF.
A la fois médecin et malade, je fréquente tellement un certain hôpital que je le considère comme ma résidence secondaire. Je consacre les temps de retard Lire la suite

Répondre
 
ELODIE M Médecin ou Interne 02.05.2016 à 23h43

« Ce sont les mêmes donneurs de leçons qui pleurnichent sur les délais de RV (toujours trop longs...) sans mettre en cause le temps médical perdu en raison des nombreux RV non honorés (un à deux patie Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... Commenter

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 9

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter