Déremboursement de l'olmésartan : l'ANSM insiste sur l'encadrement médical des patients

Déremboursement de l'olmésartan : l'ANSM insiste sur l'encadrement médical des patients

Betty Mamane
| 14.04.2016
  • olmésartan

Suite à la décision du déremboursement des spécialités à base d’olmésartan qui prendra effet le 3 juillet 2016, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) appelle les professionnels de santé à porter leur attention « sur l'encadrement médical de ce processus rendant nécessaire la réévaluation du traitement des patients sous olmésartan. » Dans un courrier adressé aux médecins, mercredi 13 avril, elle rappelle « qu’au-delà du 2 juillet 2016, toute boîte de ces spécialités délivrée en pharmacie ne pourra faire l’objet d’aucun remboursement, quelles que soient la durée et la validité de la prescription initiale ». Et de préciser que : « La commission de transparence de la Haute Autorité de santé (HAS) a rendu un avis considérant que le service médical rendu des spécialités à base d’olmésartan est devenu insuffisant au regard des alternatives disponibles pour une prise en charge par la solidarité nationale »

Un risque d'entéropathie grave

L’olmésartan est un médicament de la famille des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA II), indiqué dans le traitement de l’hypertension artérielle. Il est commercialisé sous forme seule (Olmetec, Alteis) ou en association (CoOlmetec, Alteisduo, Sevikar, Axeler). Bien que l’olmésartan diminue la pression artérielle, son efficacité sur la réduction du nombre d’événements cardiovasculaires ou de décès n’a pas été démontrée. Par ailleurs, l’olmésartan entraîne un risque d’entéropathie très rare mais grave qui n’a pas été retrouvé avec les autres antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA II) disponibles. Ces entéropathies se manifestent par une diarrhée chronique sévère avec une importante perte de poids, et dans un certain nombre de cas une insuffisance rénale aiguë pouvant entraîner une hospitalisation en réanimation.

Une nécessaire réévaluation du traitement

L'arrêté de déremboursement des spécialités contenant de l’olmésartan a été publié au « Journal officiel » le 3 avril 2016. Il prendra effet dans un délai de 3 mois. L'ANSM insiste auprès des professionnels de santé sur l'importance de l’encadrement médical de ce processus de déremboursement rendant nécessaire la réévaluation du traitement des patients sous olmésartan. « Nous souhaitons attirer votre attention sur cette mesure afin de vous permettre d’informer vos patients traités par olmésartan et de leur proposer lors de leur prochaine visite de suivi, la meilleure alternative thérapeutique, souligne le communiqué. En cas de décision de maintien des spécialités à base d’olmésartan il faut aviser votre patient que celles-ci ne lui seront plus remboursées pour une délivrance en pharmacie postérieure à la date butoir du 2 juillet 2016. » L’objectif étant d’éviter toute interruption du traitement antihypertenseur et de permettre un suivi adapté de chaque patient lors de la période de transition.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
DpiT Médecin ou Interne 16.04.2016 à 00h16

« Olmesartan et pourquoi pas la Codéïne, le Tramadol, et ... allons y, l'Adrénaline ? Un médicament est un médicament et restera un médicament; il DOIT ETRE REMBOURSE sinon il n'a aucune raison de ne Lire la suite

Répondre
 
DpiT Médecin ou Interne 16.04.2016 à 00h09

« Olmesart »

Répondre
 
avatar Médecin ou Interne 15.04.2016 à 09h09

Est-il déprescrit aux Etats Unis ?

Répondre
 
BRUNO A Médecin ou Interne 14.04.2016 à 13h25

Soit ce traitement est dangereux et on l'interdit, soit on le laisse sur le marché et il est remboursé.
Ne serait-ce pas lié au fait qu'il n'est pas génériqué ?

Répondre
 
ALAIN D Médecin ou Interne 15.04.2016 à 00h03

Oh que vous êtes mauvaise langue !! Une telle idée n'aurait jamais pu effleurer MST qui a signé elle-même le décret.

Répondre
 
FABRICE M Médecin ou Interne 15.04.2016 à 07h57

Nooon, tu crois ?

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter