Le « livre noir » de la médecine : un ouvrage qui ne donne pas envie d'être malade, ni médecin

Le « livre noir » de la médecine : un ouvrage qui ne donne pas envie d'être malade, ni médecin

Henri de Saint Roman
| 11.04.2016
  • livre noir de la médecine

Pour un livre noir, c'est un livre noir. Dans cet ouvrage (*) coécrit par le Dr Dominique-Michel Courtois (qui collabore aux émissions de Julien Courbet sur RTL) et par son fils Maître Philippe Courtois, avocat spécialisé en droit médical, tout le monde ne prend pour son grade.

Les auteurs dénoncent tour à tour l'état de la médecine française, la complaisance des praticiens, la mauvaise gestion gouvernementale de la santé, la faillite des organismes de contrôle, les dérives du secret médical, et l'efficacité des génériques.

Dès le début de l'ouvrage (sous-titré « patient aujourd'hui, victime demain »), les auteurs donnent le ton, et préviennent le lecteur. « Vous êtes ou vous serez les consommateurs obligés, et peut-être les victimes, d'actes médicaux, ou de médicaments ». Certes, « être malade de la médecine est la pire des choses », comme ils l'écrivent.

Mais ils versent souvent dans le catastrophisme, dénonçant « une médecine robotisée, soumise aux exigences du marché, pressée de passer d'un patient à l'autre, et qui trop souvent se trompe, blesse et tue, faisant de plus en plus de victimes ». Et quand survient une erreur médicale, « c'est la loi du silence qui s'applique, laissant le patient seul et désemparé dans un dédale d'obstacles juridiques ».

« Des médecins trop complaisants »

Ces Zola du XXIe siècle n'en restent pas là. « Nous assistons aujourd'hui à un suicide de la médecine française », assènent-ils. Et aussi des médecins, à les lire, accusés d'être « trop complaisants » à l'égard de l'industrie pharmaceutique. Le texte évoque des visiteurs médicaux envahissants, alors que leur nombre a été divisé par deux en dix ans. Qu'importe, ces VM passent « régulièrement » visiter les praticiens. Ces derniers jouissent par ailleurs « souvent de cadeaux, de voyages, en général accompagnés de leur conjoint ». Les ORL sont carrément pointés du doigt, accusés d'être inondés de ces différents cadeaux par les principaux fabricants d'appareils auditifs. Ces derniers espèrent en retour une prescription larga manu de leurs équipements.

La prescription hors AMM mise en accusation

Dans la deuxième partie du livre, les auteurs passent en revue un certain nombre de scandales médicaux. Mediator, Diane 35 ou Pradaxa sont longuement évoqués. Ce chapitre est à nouveau l'occasion de pointer du doigt les praticiens, accusés de faire le lit de ces affaires « en prescrivant des médicaments hors AMM en toute connaissance de cause afin que leurs patients bénéficient d'un remboursement illégal par la Sécurité sociale ».

Dans sa dernière partie, le livre s'adresse plus aux usagers qu'aux médecins. Sous le titre « que faire en cas de suspicion d'erreur médicale », les auteurs balisent le parcours du combattant du patient victime. Ils y détaillent comment réaliser une transaction amiable avec le praticien mis en cause, et en cas d'échec, comment recourir à la voie judiciaire. Cette dernière partie, plus encore que les précédentes, donne l'impression d'avoir été rédigée par l'avocat, et non par le médecin.

(*) : « Le livre noir de la médecine », Ed. Albin Michel. 278 pages, 19 euros. En librairie à partir du 14 avril.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 18 Commentaires
 
balthazar n Médecin ou Interne 13.04.2016 à 12h16

Si les médias pouvaient parler de ce qui se passe réellement dans la santé, plutôt que d'aller mettre les projecteurs sur un bouquin qui n'apporte strictement rien, ni aux médecins, ni aux patients à Lire la suite

Répondre
 
jean p Médecin ou Interne 12.04.2016 à 12h08

Médecin bashing... Comment surfer sur les fantasmes des populations : médecin en lien avec l'industrie qui part sous les tropiques avec sa maîtresse...Le corps médical qui ferait bloc en cas Lire la suite

Répondre
 
PHILIPPE T Médecin ou Interne 12.04.2016 à 10h56

C'est décidé je passe à France inter le matin RTL enfante des orduriers.......
Médecin angiologue.

Répondre
 
JEAN BAPTISTE B Médecin ou Interne 12.04.2016 à 09h00

Molière a écrit sur le même sujet.....le style est certainement meilleur!

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 12.04.2016 à 02h33

Le doctors bashing continue. À qui profite le crime ?...

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 2

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 10

Alcool : la métanalyse qui met fin au mythe des bienfaits d'une consommation modérée

alcool

Ces dernières années ont vu leur lot d’études annonçant l’effet cardiovasculaire protecteur de la consommation modérée d’alcool (en... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter