Suspension des greffes du cœur et enquête après 9 décès sur 17 interventions au CHU de Limoges

Suspension des greffes du cœur et enquête après 9 décès sur 17 interventions au CHU de Limoges

Betty Mamane
| 08.04.2016
  • COEUR

Le constat devenait alarmant. Enregistrant 9 décès sur 17 transplantations cardiaques depuis janvier 2015, le CHU de Limoges a annoncé conjointement avec l'ARS, le 17 mars, la suspension « à titre transitoire et conservatoire » de ces opérations.

Le taux de décès dépassait 50 % alors que, selon l'Agence de la biomédecine, le taux de survie à un an des malades greffés du cœur entre 1993 et 2012 sur l'ensemble de la France est de 74 %,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 6 Commentaires
 
Vincent B Médecin ou Interne 11.04.2016 à 09h29

Oui, "les statistiques sont malheureusement le parent pauvre des études médicales" car il ne s'agit pas de données d'échantillon mais de données exhaustives : il n'y a aucun test de significativité à Lire la suite

Répondre
 
anne m Etudiant en santé 11.04.2016 à 11h21

Allez-y, enfoncez encore plus ces CHU de province ! Comme ça les patients pourront crever sans soins, mais sans risque de mauvaise prise en charge... vous allez ainsi dans le sens de cette politique Lire la suite

Répondre
 
dominique d Autre Professionnel Santé 12.04.2016 à 10h01

Je crois que vous n'avez pas compris les arguments de Révérend FR et de ROMAIN F, ce qui confirme une fois de plus que les statistiques sont bien mal enseignées. Votre perception du concept Lire la suite

Répondre
 
dominique d Autre Professionnel Santé 10.04.2016 à 10h46

« Bravo pour vos commentaires très pointus et extrêmement constructifs. Les statistiques sont malheureusement le parent pauvre des études, pas que médicales, et le nombre de bêtises, de conclusions d' Lire la suite

Répondre
 
ROMAIN F Médecin ou Interne 09.04.2016 à 12h15

« Je confirme, il n'y a pas de différence statistique entre 13 succès 4 échecs et 9 succès 8 échecs
par le test de chi deux la valeur de p est 0.151. après, compte tenu du fait qu'il s'agit d'une sér Lire la suite

Répondre
 
Révérend FR Médecin ou Interne 09.04.2016 à 09h42

« Il n y a pas de sélection des patients mais il y a ici clairement un délit de petitesse de série de malade .
L intervalle de confiance calculable sur 17 cas donne 9 comme possible pour une moyenne Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Y compris dans les formes progressives de la maladieLa SEP, des avancées tous azimuts

Abonné
sep IRM

L'offre thérapeutique s'est largement étoffée dans les formes rémittentes de la sclérose en plaques (SEP). Aujourd'hui, des pistes, autres... Commenter

Cannabis : le gouvernement veut mettre en place une contravention pour sanctionner l'usage et la détention

cannabis

Interrogé mercredi sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'une simple contravention pourrait, dans les prochains mois,... 4

Retour d'expérienceÀ Rouen, pari réussi pour la télédermatologie

Abonné

Le CHU a développé avec succès la téléconsultation en gérontologie depuis quatre ans. Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter