Hospitalisé mais scolarisé - L’école avec un grand H

Hospitalisé mais scolariséL’école avec un grand H

04.04.2016
Convaincus que les projets de soins et d’études doivent être conjointement menés, les établissements de santé et l’Éducation nationale collaborent étroitement pour assurer un suivi scolaire adapté et personnalisé à chaque jeune malade hospitalisé.

  • Hospitalisé mais scolarisé - L’école avec un grand H-1
Chaque année, environ 11 000 enfants ou adolescents sont scolarisés dans des établissements hospitaliers ou sanitaires. Il s’agit pour la plupart de jeunes patients admis pour de longs séjours dus à une maladie ou un accident.

À cette situation physiquement et psychologiquement difficile, s’ajoute la rupture du parcours éducatif et les conséquences que celle-ci peut engendrer. Pour pallier cette situation, depuis plus de trente-cinq ans, l’Éducation nationale et les établissements de soins travaillent en partenariat pour assurer une scolarisation aux jeunes hospitalisés. En 2015, 800 professionnels de l’éducation ont ainsi été affectés dans des hôpitaux pour enseigner aux enfants et adolescents de la maternelle à la terminale.

Soins et cours sur mesure

Dans la pratique, la mise en place de cet accompagnement éducatif s’effectue après l’accord du médecin au regard de l’état de santé du patient et du niveau de soins. Selon les conditions, l’enseignement sera proposé en cours individuel au chevet de l’enfant ou en groupe dans des locaux spécialement aménagés. À la sortie de l’hôpital, le même soutien pourra être dispensé au domicile pendant toute la période de convalescence par le Service d’assistance pédagogique à domicile (SAPAD). D’autres structures peuvent aussi venir en appui, comme le Centre national d’enseignement à distance (CNED) ou les associations appartenant à la Fédération pour l’enseignement des malades à domicile et à l’hôpital (FEMDH).

Encouragements et félicitations

Bien que la mise en place de telle organisation fût stimulée par la circulaire de 1991, on doit à de nombreuses initiatives personnelles la création depuis plusieurs décennies de projets similaires. Fonctionnant principalement sur la base du bénévolat, des structures comme L’École à l’hôpital, créée en 1929, ont été pionnières dans ce domaine. Cette dernière, malgré ses quatre-vingts ans d’existence, a gardé sa vocation intacte et ses visions tournées vers l’avenir. C’est d’ailleurs pour soutenir ses projets numériques qu’elle vient d’être lauréate du « Prix Initiative Éducation CASDEN / Banque Populaire 2016 » dont la dotation financière permettra en partie l’achat de tablettes numériques. Il est indiscutable que ces structures qui complètent le service de l’Éducation nationale ont fait preuve de leur nécessité et que, au-delà des traitements, la réussite de la prise en charge des maladies graves passe aussi par l’accompagnement et le soutien des projets de vie.  

Sophie Moret
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Journée contre l'abus de drogue : le cannabis reste le produit illicite le plus consommé en France

cannabis

À l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues de ce lundi 26 juin, l'Observatoire français des drogues et... Commenter

Le nombre d’IVG continue de baisser, légèrement, en France

ivg

Le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) s’élevait à 211 900 en France en 2016, en légère baisse pour la troisième année de... 2

Après « la honte de l’ECNi 2017 », le Pr Bergmann prône « une solution simple et efficace »

Pr Bergmann

« Plus jamais ça ». Quelques jours après l’énorme raté des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi), obligeant plus de 8 000 étud... 9

l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter