La facturation d'interventions des pompiers du Calvados enflamme le secteur des secours

La facturation d'interventions des pompiers du Calvados enflamme le secteur des secours

Sophie Martos
| 30.03.2016
  • pompier

La polémique sur la facturation de certaines interventions non urgentes des sapeurs-pompiers du Calvados continue d'agiter le secteur des professionnels du secours et des soins.

Le 21 mars, le conseil d'administration du service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Calvados a adopté huit nouveaux tarifs forfaitaires spécifiques pour des interventions de secours des pompiers (voir tableau).

.


Selon le document, à partir du 1er avril, la prise en charge d'un individu en état d'ébriété sera facturée 241 euros par les pompiers sauf en cas d'urgence ou d'insolvabilité. Le « relevage » des personnes à domicile sera facturé au même prix mais « à titre exceptionnel » et « après courrier de mise en demeure à l'intéressé ou à ses ayants droit (...) dans le cadre de recours répétitifs et abusifs des sapeurs-pompiers ».

 

Monnayer les missions d'assistance 

 

Si la plupart des SDIS facturent déjà « occasionnellement » aux usagers ou aux entreprises des interventions dites de « confort » comme le déblocage d'ascenseur ou l'élimination de nids de guêpes, la facturation d'interventions liées au secours des personnes va à l'encontre des valeurs du service public, accusent certains professionnels du secteur.

Dans un communiqué commun, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) et l'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) dénoncent « une décision injuste, dangereuse et inefficace, ainsi qu'une atteinte inacceptable aux principes fondamentaux du service public ».

« Le SDIS du Calvados s'est pris les pieds dans le tapis. Il se heurte à la gratuité des interventions de secours qui date du XVIIIe siècle, analyse le Dr Patrick Hertgen, vice-président de la FNSPF. Facturer ces missions d'assistance aux personnes en danger sera un frein, c'est une mauvaise idée et une mauvaise réponse à la restriction des budgets du SDIS ». Il ajoute que pour recentrer la mission des pompiers, il faudrait d'abord rassembler tous les acteurs autour de la table.

« Tout ce qui relève du secours ne peut pas être facturé, c'est scandaleux et anti-éthique, s'insurge le Dr Christophe Prudhomme, porte-parole de l'AMUF. L'intervention du service public étant déjà financée collectivement par l'impôt il est anormal de faire payer une seconde fois l'usager. »

La secrétaire d'État aux Personnes âgées, Pascale Boistard, a qualifié « d'indigne » la décision du Calvados.

 

Apaiser la polémique

 

Surpris par ce déchaînement médiatique, le SDIS du Calvados souhaite « apaiser » la polémique. « Nous souhaitons avant tout sensibiliser le public. L'objectif est de nous recentrer sur nos missions d'urgence et sur nos compétences », explique au « Quotidien » le SDIS du Calvados. « L'idée n'est pas de faire payer le public mais de l'alerter sur notre travail », plaide-t-il.

Jean-Léonce Dupont, président du conseil d'administration du SDIS du Calvados et président (UDI) du conseil départemental, précise sur son blog que « cette facturation est inscrite dans la loi » et qu'elle ne concerne pas « toutes les interventions ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 15 Commentaires
 
DpiT Médecin ou Interne 03.04.2016 à 21h39

« Toute peine mérite salaire et cela évitera bien des abus; qui consomme paie, cela semble bien normal. »

Répondre
 
docpneumo Médecin ou Interne 01.04.2016 à 16h48

Il va y avoir des morts... Ne vaut il pas mieux se déplacer 10 fois pour pas grand chose que de laisser quelqu'un mourir chez lui ??? Je suis sidéré par cette décision. Dans ce monde ultralibéral où Lire la suite

Répondre
 
DpiT Médecin ou Interne 03.04.2016 à 21h51

« Si le chat est monté il peut redescendre, sinon qu'il ne monte pas ...... vous souhaitez le tout gratuit ? Alors ne faites plus payer vos patients, il viennent aussi vous demander un "service" !!! Lire la suite

Répondre
 
HS Médecin ou Interne 01.04.2016 à 09h47

Etonnant de voir de telles réactions !! En Alsace, les 2 départements font payer les services "extra" depuis 2005 sans que cela pose de problèmes particuliers, la population n'est pas soviétisée et Lire la suite

Répondre
 
BRUNO N Médecin ou Interne 01.04.2016 à 00h20

N'oublions pas que dans les campagnes où il y a aussi des gens (simples) qui vivent ,les pompiers sont les seuls recours quand en cas de difficulté qu'elle qu'elle soit,arrivent. Parole d'un vieux Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 31.03.2016 à 22h47

« Relevage des vieux, quand même... Ne va-t-il pas y avoir "épidémie" de rhabdomyolyses ? »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 10

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter