Honoraires, pratique : le plan du SML pour les spécialités cliniques et techniques

Honoraires, pratique : le plan du SML pour les spécialités cliniques et techniques

Cyrille Dupuis
| 30.03.2016
  • cnam

Après avoir ausculté le médecin traitant, les négociations conventionnelles reprennent ce jeudi matin, à la CNAM, avec une séance spécifique consacrée aux spécialités cliniques, techniques et aux médecins à expertise particulière (MEP).

Pour les syndicats et l'assurance-maladie, un des enjeux sera notamment de relancer le chantier de la classification commune des actes médicaux (CCAM), avec son versant clinique d'une part (réforme des consultations en jachère depuis des années) et d'autre part son volet technique (prise en compte de l'évolution des techniques et du coût de la pratique dans la valorisation des actes).

Valoriser les actes d'urgence, la prévention, les réunions...

Sans attendre, le Syndicat des médecins libéraux (SML) expose ses solutions. Le syndicat du Dr Éric Henry appelle de ses vœux des investissements pour valoriser les actes d'urgence, les activités non programmées et, plus largement, la pratique chirurgicale avec assistance technique (aide opératoire, infirmier anesthésiste).            

Côté consultations, le SML réclame l'équité tarifaire (C=CS) et la mise en musique de la réforme de la nomenclature clinique « toujours pas engagée ». Le syndicat relance à cet égard sa demande d'une hiérarchisation lisible des consultations - recours au C2, au C3, majoration tarifaire des consultations techniques complexes.  

Pour toutes les spécialités enfin, le SML exige « l'équité entre le secteur I et le secteur II » s'agissant du financement de l'ASV à hauteur des deux tiers et des congés maternité. Enfin, le syndicat estime qu'il faudrait rémunérer le temps passé pour des réunions de concertation (travail de synthèse, parcours thérapeutique) et pour la prévention (consultation spécifique).        

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
Thierry S Médecin ou Interne 03.04.2016 à 20h37

« Un jour le temps institutionnel en établissement privé sera t il rémunéré ?
Pas si on ne le demande pas !! »

Répondre
 
Salters75 Médecin ou Interne 31.03.2016 à 14h40

Et encore du mille-feuille à la française, rajouter, rajouter et rendre le plus complexe possible. syndicats archaïques, les médecins veulent le salariat, ils n'ont toujours pas compris ???

Répondre
 
MIREILLE C Médecin ou Interne 31.03.2016 à 10h03

La tarification de la "réunionite" est une idée farfelue : il faut simplement payer les actes à leur juste valeur.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 9

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 4

Au carrefour de l'hôpital et des soins de villeSous-utilisée mais prometteuse, l'HAD trace sa route

Abonné
had

Lors des universités d'hiver de l'hospitalisation à domicile, organisées par la FNEHAD, la ministre de la Santé a insisté sur la nécessité... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter