Tarifs 2016 : baisses de 2,15 % pour les cliniques et de 1,5 % pour l'hôpital

Tarifs 2016 : baisses de 2,15 % pour les cliniques et de 1,5 % pour l'hôpital

Anne Bayle-Iniguez
| 08.03.2016
  • caisse

    Tarifs 2016 : baisses de 2,15 % pour les cliniques et de 1,5 % pour l'hôpital

Les nouveaux tarifs pour les établissements de santé publics et privés en médecine, chirurgie et obstétrique ont été publiés ce mardi au « Journal officiel ».

En 2016, l'hôpital subit une baisse de 1,5 % et les cliniques de 2,15 %.

Ce calcul prend en compte le gel prudentiel (réserves de crédits) pour les deux secteurs et la reprise des allégements de charge du pacte de responsabilité et du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi pour le secteur privé.

Comme en 2015, les tarifs de l'hospitalisation à domicile progressent de 0,4 %. Par contre, les missions d'intérêt général et à l'aide à la contractualisation (MIGAC), dont bénéficie essentiellement l'hôpital, n'enregistrent qu'une augmentation de 1,7 % (contre 2,2 % en 2015).

Des tarifs « équitables » pour Ségur

La ministre de la Santé a jugé ses tarifs « équitables » dans un communiqué de presse.

Comment vont réagir hôpitaux et cliniques à cette campagne tarifaire ? Contactée par le « Quotidien », la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) compte se plonger dans les textes publiés. Elle avait annoncé il y a quelques jours qu'elle renonçait à la création de 5 000 emplois supplémentaires en 2016 en perspective des baisses de tarifs. La FHP réunira son comité exécutif ce mercredi et tiendra une conférence de presse jeudi.

En 2015, en plein mouvement de contestation contre le projet de loi de santé, la baisse des tarifs de 2,5 % pour le secteur privé (et de 1 % pour le public) avait contribué à tendre un peu plus les rapports entre la FHP et Ségur.

Hôpitaux et secteur médico-social à moitié satisfaits

Malgré la réalité de cette « exigence budgétaire renforcée » attendue de la part des hôpitaux, la Fédération hospitalière de France (FHF) a accueilli ce mardi après-midi cette campagne tarifaire plutôt de bonne grâce.

L’organisation présidée par Frédéric Valletoux a fait part de sa « satisfaction » quant à la progression des crédits MIGAC.

Les décisions concernant les établissements de psychiatrie et de soins de suite et de réadaptation vont également « dans la bonne direction ».

Toutefois, la FHF alerte les pouvoirs publics sur le risque d’un « effet de ciseau » entre baisses de tarifs et décisions nationales d’augmentation des dépenses.

Vu le contexte économique, « difficile de faire des miracles dans l’arrêté tarifaire et d’éviter de fortes baisses de tarifs », juge pour sa part la fédération représentant le secteur privé non lucratif (FEHAP), présidée par Antoine Dubout. Tout en reconnaissant les « très louables efforts » de concertation de Ségur, le secteur médico-social rappelle la « marche forcée vers des gains de productivité » que connaît le secteur, ainsi que la « pression accumulée sur les épaules des équipes hospitalières dont la hauteur cumulée devient vertigineuse ».

La FEHAP appelle donc la ministre de la Santé à prendre conscience « des effets déstructurants d’une contrainte budgétaire aussi élevée » sur un secteur déjà fragilisé.

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
JEROME C Médecin ou Interne 09.03.2016 à 13h13

Y a en marre de ces technocrates de Gauche qui tapent systématiquement sur le privé et qui n'ont pas les avantages retraite, secteur 2 et dp, et administratifs à régler pour un travail Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Y compris dans les formes progressives de la maladieLa SEP, des avancées tous azimuts

Abonné
sep IRM

L'offre thérapeutique s'est largement étoffée dans les formes rémittentes de la sclérose en plaques (SEP). Aujourd'hui, des pistes, autres... Commenter

Cannabis : le gouvernement veut mettre en place une contravention pour sanctionner l'usage et la détention

cannabis

Interrogé mercredi sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'une simple contravention pourrait, dans les prochains mois,... 4

Retour d'expérienceÀ Rouen, pari réussi pour la télédermatologie

Abonné

Le CHU a développé avec succès la téléconsultation en gérontologie depuis quatre ans. Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter