Loi travail : des PH contestent le projet et redoutent un embrasement à l'hôpital

Loi travail : des PH contestent le projet et redoutent un embrasement à l'hôpital

Anne Bayle-Iniguez
| 07.03.2016
  • PH

Inquiète des effets néfastes de l'application de la réforme du code du travail sur les conditions d'exercice et la prise en charge des patients, la centrale Action praticiens hôpital appelle les médecins à participer aux actions engagées contre le texte défendu par la ministre Myriam El Khomri. Une première journée de contestation est programmée ce mercredi 9 mars.

Synthèse d'Avenir hospitalier et de la CPH, le syndicat juge avec sévérité cette réforme sur la forme autant que sur le fond.

Présenté sans dialogue préalable avec les partenaires sociaux tout en laissant planer le spectre du passage en force parlementaire (par le principe dit du 49.3) avant de se rétracter, ce texte tranche avec « les manières de faire attendues d'un gouvernement de gauche », analyse le Dr Nicole Smolski, présidente de la centrale qui ne cache pas sa déception.

Des gardes rémunérées en astreintes

Sur le fond ensuite, la transformation de la « durée maximale » du temps de travail en « durée normale » selon les conditions locales inquiète autant que l’instauration « inacceptable » d’un régime d’équivalence de période « d’inaction » dans le temps de travail effectif.

« Cela veut dire que l'on pourra être de garde sur place mais être rémunéré en astreinte, décrypte l'anesthésiste-réanimateur. Ou que sur une période de 24 heures, seules les 20 heures de travail effectives seront rémunérées. Ce n'est pas acceptable. »

Les praticiens s'inquiètent également de l’instauration d’un forfait jour sans limite de durée maximale de travail et de la fragilisation de la médecine du travail.

« Cette réforme touche au temps de travail des personnels et par déclinaison, à celui des médecins, confirme le Dr Smolski. C'est un sujet sacré pour tous. Au bloc ce matin, on ne parlait que de ça. Clairement, ça peut mettre le feu aux poudres à l'hôpital. » 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... Commenter

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

59 753 étudiants inscrits en PACES, nouveau record !

paces

Les études de santé restent plus que jamais plébiscitées par les jeunes. Selon les statistiques de l'administration universitaire... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter