Le syndicat des médecins ORL veut que la future convention accorde plus de place au numérique

Le syndicat des médecins ORL veut que la future convention accorde plus de place au numérique

Marie Foult
| 01.03.2016

Le Syndicat national des médecins spécialisés en ORL et chirurgie cervicofaciale (SNORL) s'inquiète du manque de place accordée au numérique dans les négociations conventionnelles, qui ont démarré mercredi 24 février et doivent aboutir à l'été. « L'un des enjeux de demain, pour les patients comme pour les médecins, c'est la place du numérique en médecine, abordée notamment lors de la grande conférence de la santé. La rémunération à l'acte pourrait devenir complètement has been, dans dix ans on ne reconnaîtra plus la pratique médicale », argumente le Dr Jean-Michel Klein, président du SNORL, qui a été l'un des initiateurs du rapprochement des cinq syndicats de médecins libéraux, ayant abouti à la rédaction d'une plateforme commune

Pour un nouveau programme commun

Il s'alarme toutefois de la lourdeur du calendrier de ces négociations conventionnelles, les réunions devant se succéder toutes les semaines à partir du 16 mars prochain. « Comment les syndicats vont-ils pouvoir se concerter entre chaque réunion si elles sont si rapprochées ? » continue le Dr Klein.

Le SNORL invite aussi les cinq syndicats de médecins libéraux à réaliser un nouveau programme commun, moins axé sur les enjeux de la convention et plus porté sur les problèmes de démographie, de répartition territoriale et d'environnement numérique. Le 8 avril prochain, le syndicat organisera d'ailleurs le 3e forum ORL, à Paris, sur le thème du numérique.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 6

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter