La CNAM refuse d'élargir l'espace de liberté tarifaire des médecins

La CNAM refuse d'élargir l'espace de liberté tarifaire des médecins

Christophe Gattuso
| 24.02.2016
  • Nicolas Revel

La future convention médicale ne permettra pas à l'ensemble des médecins d'accéder à la liberté tarifaire par un libre choix de secteur.

Le directeur de la CNAM balaye la demande commune des syndicats (CSMF, FMF, MG France, FMF et Le BLOC) d'ouvrir l'accès au secteur II à tous les praticiens, quels que soient la spécialité, les titres et la date d'installation. « Je ne signerai pas une convention qui se traduirait directement par une nouvelle augmentation du...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 48 Commentaires
 
Calcium Médecin ou Interne 02.03.2016 à 08h03

Secteur 3 et vite !

Répondre
 
JEAN-PIERRE S Médecin ou Interne 29.02.2016 à 12h17

Si les négociations échouent, les médecins retraités qui continuent actuellement vont arrêter soit 15 000 médecins de moins environ ; j'en fait partie.

Répondre
 
DocJCA Médecin ou Interne 27.02.2016 à 20h16

« "Refuser d'élargir l'espace de Liberté des Médecins" ...
Mr Revel, qui êtes-vous, si ce n'est un technocrate convaincu de son incompétence ... ?
Êtes-vous un élu, et plus représentatif que notr Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 28.02.2016 à 01h56

« Diktat : mot allemand se rapportant au traité de Versailles. Cordialement. »

Répondre
 
Yvon A Médecin ou Interne 27.02.2016 à 15h00

« La seule solution pour permettre des négociations qui en soient vraiment, c'est de se déconventionner en masse. La pénurie actuelle de médecins permet une telle attitude et cela préservera les intér Lire la suite

Répondre
 
siegfried b Médecin ou Interne 27.02.2016 à 07h44

« Il faut suspendre la négociation quand les positions sont aussi fermées d'emblée »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Le nouveau directeur général de l'OMS s'appelle Tedros Adhanom Ghebreyesus

OMS Patron

L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, 52 ans, a été élu ce 23 mai nouveau directeur général de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter