Absentéisme dans les hôpitaux : les médecins de Clermont-Ferrand, Lyon et Bordeaux bonnets d'âne

Absentéisme dans les hôpitaux : les médecins de Clermont-Ferrand, Lyon et Bordeaux bonnets d'âne

Anne Bayle-Iniguez
| 17.02.2016
  • blouses

Cercle de réflexion libéral, la fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (iFRAP) distribue les bons et mauvais points aux hôpitaux en matière d'absentéisme de leurs personnels, médecins compris, dans un classement inédit.

L'iFRAP a analysé les bilans sociaux des 30 CHU français pour l'année 2013. Faute de données par établissement, l'AP-HP n'est pas retenue dans le classement.

La fondation a comparé le nombre de jours d’absence des personnels médicaux (médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes et sages-femmes) et non médicaux (soignants, brancardiers, ambulanciers, électriciens, etc.) pour toutes les causes d'absence invoquées et celles hors parentalité.

Concernant les personnels médicaux, Clermont-Ferrand obtient la palme de l'absentéisme (19 jours toutes causes, 16,5 jours hors parentalité), suivi par Lyon (17 jours toutes causes, 8,5 jours hors parentalité) et Bordeaux (16,5 jours toutes causes, 8 jours hors parentalité).

A contrario, les médecins bons élèves se trouvent à Metz-Thionville (4,5 jours toutes causes, 3 jours hors parentalité), Fort-de-France (5,5 jours, 3 jours hors parentalité) et Limoges (6,5 jours toutes causes, 3 jours hors parentalité).

Sur l’ensemble du personnel, le podium des mauvais élèves diffère. Il se compose de Lille (31 jours toutes causes), de Rouen (idem) et d'Amiens (29,5 jours).

Avec moins de 22,5 jours d'absence de leurs personnels, Limoges, Caen et Nîmes inscrivent leur nom en haut du tableau.

Une absence sur deux pour maladie ordinaire

Dans le détail, l'iFRAP estime que l'absentéisme est lié pour 20 % à la parentalité, ce qui s'explique par la part élevée de personnel féminin (73 %). 30 % des résultats sont aussi le fait de pathologie de longue durée ou accident du travail/maladie professionnelle. Reste qu'une absence sur deux provient de « maladie ordinaire ». « C'est sur cette part que repose la marge de manœuvre des établissements », insiste l'iFRAP.

L'organisme souhaite en l'occurrence revenir sur la suppression du jour de carence.

Il réclame aussi un protocole simplifié pour favoriser la reprise du travail après une maladie. Aujourd'hui, les délais d'attente de passage devant le comité médical départemental (nécessaire avant la reprise du travail) augmentent « mécaniquement les durées d’absence alors même que les agents sont aptes au travail », déplore l'iFRAP.

Précision le 19/02/2016. Joint par téléphone, l'iFRAP a précisé au « Quotidien » ne pas avoir classé les sages-femmes parmi les personnels médicaux. En revanche, le Code de la Santé publique indique l'inverse.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
dpc

Le DPC... de gré ou de force ! Après des pré-inscriptions massives par des robots, l'Agence riposte et rassure

De mémoire de syndicaliste, le Dr Bernard Ortolan, cadre de la CSMF et directeur scientifique d’Evolutis DPC, n’avait jamais vu cela. En quelques heures, samedi dernier, de nombreux confrères l’ont alerté de leur pré-inscription... 11

Une avancée pour préserver la fertilité des garçons prépubères traités par chimiothérapie

chimiotherapie

Comment préserver la fertilité des garçons prépubères avant chimio- et/ou radiothérapie ? Si la congélation de sperme peut être proposée... Commenter

Feu vert au « pharmacien prescripteur », les médecins sur les nerfs

mesnier pharmaciens

Le Dr Thomas Mesnier a donc persisté et signé ! Lors de l'examen de la loi de santé, l'Assemblée nationale a autorisé les pharmaciens à... 83

Les médecins franciliens se convertissent à la prise de rendez-vous en ligne mais se méfient de la concentration du secteur

rdv en ligne

Les plateformes de rendez-vous en ligne ont la cote chez les patients autant que chez les praticiens d'Ile-de-France. Près de deux tiers... 1

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)-0

L’extension de l’obligation vaccinale (de 3 à 11 vaccins) est entrée en vigueur le 1er janvier 2018. Plus d’un an après, les premiers...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter