Absentéisme dans les hôpitaux : les médecins de Clermont-Ferrand, Lyon et Bordeaux bonnets d'âne

Absentéisme dans les hôpitaux : les médecins de Clermont-Ferrand, Lyon et Bordeaux bonnets d'âne

Anne Bayle-Iniguez
| 17.02.2016
  • blouses

Cercle de réflexion libéral, la fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (iFRAP) distribue les bons et mauvais points aux hôpitaux en matière d'absentéisme de leurs personnels, médecins compris, dans un classement inédit.

L'iFRAP a analysé les bilans sociaux des 30 CHU français pour l'année 2013. Faute de données par établissement, l'AP-HP n'est pas retenue dans le classement.

La fondation a comparé le nombre de jours d’absence des personnels médicaux (médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes et sages-femmes) et non médicaux (soignants, brancardiers, ambulanciers, électriciens, etc.) pour toutes les causes d'absence invoquées et celles hors parentalité.

Concernant les personnels médicaux, Clermont-Ferrand obtient la palme de l'absentéisme (19 jours toutes causes, 16,5 jours hors parentalité), suivi par Lyon (17 jours toutes causes, 8,5 jours hors parentalité) et Bordeaux (16,5 jours toutes causes, 8 jours hors parentalité).

A contrario, les médecins bons élèves se trouvent à Metz-Thionville (4,5 jours toutes causes, 3 jours hors parentalité), Fort-de-France (5,5 jours, 3 jours hors parentalité) et Limoges (6,5 jours toutes causes, 3 jours hors parentalité).

Sur l’ensemble du personnel, le podium des mauvais élèves diffère. Il se compose de Lille (31 jours toutes causes), de Rouen (idem) et d'Amiens (29,5 jours).

Avec moins de 22,5 jours d'absence de leurs personnels, Limoges, Caen et Nîmes inscrivent leur nom en haut du tableau.

Une absence sur deux pour maladie ordinaire

Dans le détail, l'iFRAP estime que l'absentéisme est lié pour 20 % à la parentalité, ce qui s'explique par la part élevée de personnel féminin (73 %). 30 % des résultats sont aussi le fait de pathologie de longue durée ou accident du travail/maladie professionnelle. Reste qu'une absence sur deux provient de « maladie ordinaire ». « C'est sur cette part que repose la marge de manœuvre des établissements », insiste l'iFRAP.

L'organisme souhaite en l'occurrence revenir sur la suppression du jour de carence.

Il réclame aussi un protocole simplifié pour favoriser la reprise du travail après une maladie. Aujourd'hui, les délais d'attente de passage devant le comité médical départemental (nécessaire avant la reprise du travail) augmentent « mécaniquement les durées d’absence alors même que les agents sont aptes au travail », déplore l'iFRAP.

Précision le 19/02/2016. Joint par téléphone, l'iFRAP a précisé au « Quotidien » ne pas avoir classé les sages-femmes parmi les personnels médicaux. En revanche, le Code de la Santé publique indique l'inverse.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 14 Commentaires
 
Artémidore Médecin ou Interne 23.02.2016 à 21h31

« Il serait intéressant de connaître de manière détaillée le mode de calcul de cet absentéisme, car le "toutes causes" est bien flou. Comment en outre intégrer dans le calcul le problème des RTT non p Lire la suite

Répondre
 
Jean Christian C Médecin ou Interne 20.02.2016 à 18h14

« Il ne s’agit de faire le procès de personne mais de répondre à la question: Pourquoi de telles différences entre les établissements ? Quels sont les causes locales d’absentéisme dans les établisseme Lire la suite

Répondre
 
Jean-Pierre F Médecin ou Interne 17.02.2016 à 21h40

« Veuillez noter que les sages-femmes exercent une profession médicale. »

Répondre
 
Didier B Médecin ou Interne 17.02.2016 à 23h10

« Il faut le dire vite, c'est un vieux privilège. »

Répondre
 
martin r Médecin ou Interne 17.02.2016 à 21h17

« On considère que l'absentéisme pour maladie bénigne est honteux, mais on néglige les conséquences d'aller travailler grippé : quel est le bénéfice medico-social de provoquer des épidémies de grippe Lire la suite

Répondre
 
jeme Médecin ou Interne 17.02.2016 à 21h53

« et les vaccins cela sert à quoi et à qui?? »

Répondre
 
jeme Médecin ou Interne 17.02.2016 à 21h58

« Et les vaccins cela sert à quoi et à qui?
J'ai exercé pendant 45 ans sans jamais d'arrêt pour maladie, grippe ou autre. »

Répondre
 
FRANCOIS XAVIER L Médecin ou Interne 17.02.2016 à 20h00

« C'est la féminisation qui en est responsable ! et à mon époque 1964-1972 pendant mon externat puis internat pas d'absence maladie sauf pathologie "grave" ...et pas pour une rhino ...mais on me dira Lire la suite

Répondre
 
une femme quelconque Etudiant en santé 17.02.2016 à 21h28

« Réac et misogyne?
Etant, peut-être malheureusement pour vous, une femme, j'ai manqué une seule demi-journée de formation, et je suis revenue pour compenser un jour de mes vacances...
Voila voila. Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 18.02.2016 à 00h16

Mais bien sûr.................................

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Même pas besoin de tousser ou d’éternuer, la grippe pourrait se transmettre juste par la respiration

grippe

La transmission de la grippe serait encore plus facile qu’on le croit, selon une étude parue dans les « PNAS », puisque simplement respirer... 7

Le conflit se durcit entre les médecins régulateurs et l’ARS en Haute-Garonne

samu

Début d’année compliqué pour les acteurs de la permanence des soins en Haute-Garonne. En grève illimitée depuis le 1er janvier, les... 4

Combiner l’ADN circulant et les marqueurs sériques pour détecter précocement huit cancers

cancer biopsie

Des chercheurs de l’école de médecine de l’université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland) ont mis au point une nouvelle forme de biopsie... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter