De mal en pis

De mal en pis

15.02.2016
L’éviction du lait de vache pour cause d’allergie dans la petite enfance a-t-elle une conséquence sur le comportement alimentaire ultérieur de l’enfant lors de la réintroduction de produits à base de lait de vache ? C’est ce qu’a voulu savoir une équipe britannique qui publie ses résultats dans Pediatric Allergy and Immunology.
  • De mal en pis-1
L’allergie au lait de vache, rappellent Kate Maslin et coll., touche entre 1,26 et 2,8 % des jeunes enfants au Royaume-Uni.
Chez la majorité des enfants, l’allergie au lait de vache régresse vers l’âge de 2 ans. Cette évolution naturelle constitue une opportunité pour étudier les effets de l’exclusion dans la petite enfance sur le comportement alimentaire un peu plus tard.
Dans les premiers mois de la vie, même lors de la diversification, le lait maternel ou les laits infantiles constituent la seule source de nutriments ; plus tard, à l’heure de la diversification, ils représentent la source principale. Le lait de vache peut donc être considéré comme un allergène unique en ce sens qu’il est dominant dans les besoins nutritionnels précoces de l’enfant, soit sous forme de préparations pour biberon, soit, si la mère consomme du lait de vache, par le biais du lait maternel.
On comprend que l’exclusion du lait de vache a davantage d’impact sur la nutrition et les habitudes alimentaires que l’exclusion d’autres nutriments.
Il a récemment été observé, chez les nourrissons et les plus grands, que l’exclusion du lait de vache induisait des difficultés alimentaires quand cette exclusion est levée. Il était intéressant de voir si ces troubles persistent avec le temps.
 
Beurre, crème, chocolat, glace…

C’est dans ce cadre que Kate Maslin et coll. ont conduit un travail chez des enfants issus de deux grandes cohortes britanniques : un groupe d’enfants ayant été soumis à un régime sans lait de vache lorsqu’ils étaient nourrissons et un groupe contrôle ayant eu une alimentation sans restriction. Les parents et les enfants remplissaient des questionnaires concernant le comportement alimentaire et les préférences alimentaires.
Au total, ce sont 101 enfants (28 ayant eu une exclusion et 73 sans exclusion), d’un âge moyen de 11,5 ans, qui ont été recrutés. Il est apparu :
– que les enfants ayant été soumis à une exclusion mangeaient plus lentement que les autres ;
– qu’ils avaient adopté un comportement d’évitement alimentaire, avec une moindre attirance pour plusieurs produits laitiers : beurre, crème, chocolat (au lait), lait entier, crème glacée ;
– qu’il n’y avait pas de baisse d’attirance pour d’autres types d’aliments.
« Cette étude démontre que le fait d’avoir un régime d’exclusion du lait de vache pendant la petite enfance a des effets persistants à long terme sur les habitudes et les préférences alimentaires. Afin de réduire les comportements négatifs, il est nécessaire que le régime d’exclusion soit le plus varié possible et que la réintroduction des produits à base de lait de vache soit étroitement contrôlée », concluent les auteurs.
 
Dr Emmanuel de Viel


Maslin K et coll., Pediatr Allergy Immunol 2016 ; édition en ligne, DOI : 10.1111/pai.12513.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
debat
Focus

La réforme vue par les praticiens

Le corps médical ne se sent plus ni correctement représenté ni vraiment entendu. Selon notre sondage Odoxa, les médecins sont pourtant prêts à donner de la voix, y compris dans le cadre du grand débat. Et, quoique sans illusion, les sondés avancent, sur les dépenses de santé ou l'offre de soins dans les territoires, des idées parfois en rupture avec le reste de la population et les autres acteurs... 6

Une avancée pour préserver la fertilité des garçons prépubères traités par chimiothérapie

chimiotherapie

Comment préserver la fertilité des garçons prépubères avant chimio- et/ou radiothérapie ? Si la congélation de sperme peut être proposée... Commenter

Érosion du volontariat, nuit profonde abandonnée, toujours des réquisitions : la PDS toujours très fragile !

pds

Stabilité ou érosion du volontariat dans une majorité de départements, hausse timide des régulateurs libéraux (grâce aux retraités), nuit... 3

Temps de sieste, préparation à une garde, récupération : les bons conseils des chercheurs sur le sommeil de l'IRBA

sommeil militaires

Les nuits blanches, le sommeil irrégulier, la fatigue qui trouble la concentration… Ces désagréments sont bien connus des médecins... Commenter

Maternités de proximité : états généraux réussis et préparation d'un manifeste

etats generaux maternites 1

Les petites maternités peuvent sourire. Leurs états généraux qui se tenaient au Blanc (Indre) ce week-end ont été couronnés de succès. Avec... Commenter

l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter