Psychiatrie : l'hôpital de Thuir lance une appli pour aider les généralistes à orienter les patients

Psychiatrie : l'hôpital de Thuir lance une appli pour aider les généralistes à orienter les patients

12.02.2016
  • psy

    Psychiatrie : l'hôpital de Thuir lance une appli pour aider les généralistes à orienter les patients

Le centre hospitalier (CH) de Thuir (Pyrénées-Orientales), spécialisé en soins psychiatriques, vient de lancer l'appli mobile « CH Thuir » pour faciliter l'orientation des patients en psychiatrie. Plus qu'un annuaire, ce guide pratique du CH de Thuir vise à aider les généralistes des Pyrénées-Orientales.

L'appli permet également aux médecins généralistes et urgentistes d'avoir accès à des modèles de certificat de soins psychiatriques sans consentement en fonction des pathologies et/ou de la situation sociale du patient. Les soins publics sont sectorisés au sein d'un même département et en fonction de l'âge, la structure de soins de recours peut changer. « L'organisation de soins en psychiatrie est complexe. Cette appli est un bon outil pour nous autres généralistes car il permet de trouver rapidement le bon interlocuteur », explique le Dr Jean-François Loève, médecin à Salses-le-Château, par ailleurs président de l'Ordre des médecins des Pyrénées-Orientales.

Une aide pour 15 000 patients et leurs médecins

Pour le Dr Jean-Marie Bonnec, chef du service des urgences au CH de Perpignan, l'appli procure des avantages indéniables. « C'est un outil extrêmement pratique auquel je vais sensibiliser les équipes, vante le médecin. Outre un répertoire opérationnel de ressources (ROR) dont on peut se servir comme une base de données, il permet une orientation plus fine du patient et se révèle particulièrement utile grâce aux modèles de certificats d'hospitalisation sans consentement. »

Cet outil numérique de l'hôpital de Thuir vient en complément d'un annuaire papier, toujours distribué aux généralistes des Pyrénées-Orientales. Le Dr Philippe Raynaud, président à la CME de l'hôpital de Thuir, rappelle que « 15 000 patients » sont accueillis chaque année au sein de cet établissement public qui regroupe 40 sites dans le département.

De notre correspondant, Guillaume Mollaret
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Soignants en souffrance : avec la création d'un réseau national, l'association SPS met le turbo

En seulement trois années d'existence, l'association Soins aux professionnels en santé (SPS) a renversé la table en matière de prise en... 1

Le Caravage, victime d’un staphylocoque doré il y a 400 ans

Caravage

Quatre siècles après le décès d’un des plus grands peintres italiens du XVIIe siècle, une équipe franco-italienne élucide les causes du... 6

Carabins et internes auscultent le plan Macron : de bonnes idées... et des risques !

paces

Ni carton rouge, ni chèque en blanc : les étudiants en médecine (ANEMF), internes (ISNI et ISNAR-IMG) et jeunes praticiens (chefs de... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter