Internat de médecine générale : l'ISNAR-IMG et son nouveau président réclament un stage en pôle mère-enfant hors de l'hôpital

Internat de médecine générale : l'ISNAR-IMG et son nouveau président réclament un stage en pôle mère-enfant hors de l'hôpital

Sophie Martos
| 08.02.2016
  • ISNAR Patron

    Internat de médecine générale : l'ISNAR-IMG et son nouveau président réclament un stage en pôle mère-enfant...

L'Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) a élu à sa présidence Yves-Marie Vincent, ce week-end, lors de son congrès à Strasbourg. L'interne en 3e année à Bordeaux de 29 ans succède à Trystan Bacon qui avait pris ses fonctions en juin dernier.

Après l'annonce de Thierry Mandon, secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur, du maintien à trois ans du futur DES de médecine générale (cet internat comprenant au moins deux stages en ambulatoire), le nouveau président entend poursuivre les efforts sur la maquette de la spécialité.

Le respect du temps de travail, autre priorité

L'ISNAR-IMG souhaite qu'un stage autonome en soins primaires ambulatoires supervisé (SASPAS) soit obligatoire pour les internes en médecine. « Le SASPAS est facultatif aujourd'hui, à cause du manque de maîtres de stage », précise Yves-Marie Vincent au « Quotidien ». Le syndicat des internes de médecine générale se positionne également en faveur d'un troisième stage pendant l'internat en pôle mère-enfant en dehors de l'hôpital. « Pendant ce stage, la prise en charge serait axée sur l'enfant, la femme enceinte au sein de centres de protection maternelle et infantile (PMI) ou chez des généralistes présentant des exercices orientés vers la gynécologie ou la pédiatrie », précise-t-il.

Yves-Marie Vincent a rappelé que le respect et l'application du décret sur le temps de travail des internes (48 heures par semaine au maximum) est toujours l'une des priorités du syndicat, de même que la participation des internes aux gardes libérales dans le cadre de la permanence des soins (PDS). Le nouveau patron de l'ISNAR-IMG entend « défendre ses propositions sur la formation » jeudi, lors de la grande conférence de la santé qui se tiendra à Paris.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
debat
Focus

La réforme vue par les praticiens

Le corps médical ne se sent plus ni correctement représenté ni vraiment entendu. Selon notre sondage Odoxa, les médecins sont pourtant prêts à donner de la voix, y compris dans le cadre du grand débat. Et, quoique sans illusion, les sondés avancent, sur les dépenses de santé ou l'offre de soins dans les territoires, des idées parfois en rupture avec le reste de la population et les autres acteurs... 6

Une avancée pour préserver la fertilité des garçons prépubères traités par chimiothérapie

chimiotherapie

Comment préserver la fertilité des garçons prépubères avant chimio- et/ou radiothérapie ? Si la congélation de sperme peut être proposée... Commenter

Érosion du volontariat, nuit profonde abandonnée, toujours des réquisitions : la PDS toujours très fragile !

pds

Stabilité ou érosion du volontariat dans une majorité de départements, hausse timide des régulateurs libéraux (grâce aux retraités), nuit... 3

Temps de sieste, préparation à une garde, récupération : les bons conseils des chercheurs sur le sommeil de l'IRBA

sommeil militaires

Les nuits blanches, le sommeil irrégulier, la fatigue qui trouble la concentration… Ces désagréments sont bien connus des médecins... Commenter

Maternités de proximité : états généraux réussis et préparation d'un manifeste

etats generaux maternites 1

Les petites maternités peuvent sourire. Leurs états généraux qui se tenaient au Blanc (Indre) ce week-end ont été couronnés de succès. Avec... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter