Interrogé sur les hausses de prix vertigineuses de médicaments, un patron de labo américain refuse de répondre au Congrès

Interrogé sur les hausses de prix vertigineuses de médicaments, un patron de labo américain refuse de répondre au Congrès

05.02.2016
  • Martin Shkreli

    Interrogé sur les hausses de prix vertigineuses de médicaments, un patron de labo américain refuse de répon...

L'ex-directeur de Turing, Martin Shkreli, s'est montré fidèle à sa réputation de « bad boy », en refusant jeudi de répondre aux questions de parlementaires américains sur la hausse vertigineuse du prix de médicaments fabriqués par son groupe pharmaceutique.

« Sur les conseils de mon avocat, je ne ferai pas de déclaration liminaire », a déclaré d'entrée de jeu le patron de 32 ans plantant ainsi le décor de la scène retransmise en direct sur les chaînes de télévision et qui s'est jouée dans une salle du Congrès américain prise d'assaut par les médias.

Les parlementaires démocrates et républicains ont mis sur le gril celui qui est considéré depuis quelques mois comme l'homme le plus détesté des États-Unis, et qui a été inculpé depuis décembre pour fraude dans une affaire liée à d'autres sociétés.

De 13,50 à 750 dollars pour un comprimé

En septembre, Turing Pharmaceuticals, fondé par Martin Shkreli en février 2015, avait fait passer le prix d'un comprimé de Daraprim, un médicament utilisé contre le paludisme et des co-infections du sida, de 13,50 à 750 dollars du jour au lendemain.

« Je connais une malade qui n'a pas de revenus mais a besoin de Daraprim pour survivre, que lui dites-vous ? », attaque un parlementaire, enclenchant les hostilités. « Sur les conseils de mon avocat, j'invoque le cinquième amendement et je vais (donc) décliner respectueusement de répondre à votre question », lui a rétorqué Martin Shkreli.

Sourire narquois, parfois arrogant, il va répéter la même phrase pendant quasiment cinq minutes à toutes les questions.

Les élus n'ont pu cacher leur exaspération. L'un d'entre eux a ainsi demandé au chef d'entreprise s'il prononçait correctement son nom. « Oui monsieur », a alors répondu l’intéressé. « Vous voyez que vous pouvez bien répondre aux questions », a alors ironisé l'élu. 

L'audition s'est achevée sans que Martin Shkreli n'ait donné une quelconque autre réponse.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
internes

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année), dépasse le temps de travail hebdomadaire réglementaire, révèle une enquête* d'envergure de... 12

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 4

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 4

Après un ressenti négatif en consultation, 60 % des patients ont déjà cherché un nouveau médecin

experience negative

Près d'un patient sur deux estime que leur médecin n'est pas assez attentif en consultation, selon une étude en ligne* réalisée auprès d'un... 10

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter