Journée contre le cancer : pour les patients, les anapaths gagneraient à être mieux connus

Journée contre le cancer : pour les patients, les anapaths gagneraient à être mieux connus

Marie Foult
| 04.02.2016
  • anapath

Très impliqués dans la prise en charge des cancers, les médecins pathologistes restent pourtant méconnus des patients et du grand public. C’est ce que révèle une étude réalisée par l'institut de sondage Ifop* pour le syndicat des médecins pathologistes français (SMPF), à l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer.

Seuls 24 % des personnes interrogées pensent que les pathologistes font partie des médecins qui interviennent dans la prise en charge du cancer. Et ce, même lorsqu'ils ont été atteints personnellement d'un cancer ou qu'un de leurs proches l'a été.

Cependant, parmi ceux qui connaissent ou pensent connaître le rôle de l'anapath, ils sont 91 % à être satisfaits de son action dans la prise en charge du cancer (dont 28 % très satisfaits).

De même, la quasi-totalité des personnes interrogées (97 %) pensent que le suivi médical d'un patient atteint d'un cancer doit être assuré en étroite collaboration entre le médecin pathologiste et le médecin en charge du traitement.

96 % des sondés sont d'accord (dont 53 % tout à fait d'accord) sur le fait qu'il faudrait davantage communiquer auprès du grand public sur le rôle précis de l'anapath dans la prise en charge du cancer. Même souhait pour obtenir davantage d''informations pratiques pour le patient atteint de cancer au sujet des examens que mène le médecin pathologiste (95 % d'accord dont 49 % tout à fait).

* Etude en ligne, réalisée auprès de 1 013 personnes 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
Vidal

Réforme des ECN : « S'il faut reculer d'une année, on reculera d'une année », prévient Frédérique Vidal

Invitée ce mardi matin aux Contrepoints de la santé, à Paris, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation n'a pas exclu un assouplissement du calendrier de suppression des ECN. Interrogée plus... 6

41 000 décès sont attribuables à l'alcool chaque année en France, selon le BEH

alcoolisme

Le nombre de décès liés à la consommation d'alcool reste très élevé en France : 41 000 pour l'année 2015, selon une estimation publiée... 1

Éliminer le cancer du col de l'utérus, un objectif atteignable d'ici 25 à 50 ans dans les pays développés

HPV

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à agir en 2018 pour éliminer le... Commenter

Réforme des retraites : l'UFML veut informer les médecins de « ce qui se trame »

RETRAITE

Méfiance absolue autour de la réforme des retraites ! Une étude dévoilée ce mardi, menée par l'économiste libéral Frédéric Bizard pour... 7

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter