Tiers payant et médecins « responsables » : la CSMF et Le BLOC répondent à Caniard

Tiers payant et médecins « responsables » : la CSMF et Le BLOC répondent à Caniard

Sophie Martos
| 28.01.2016

Le torchon brûle entre la CSMF, Le BLOC et la Mutualité française. Après la censure partielle du tiers payant généralisé obligatoire par le Conseil constitutionnel (pour les sommes relevant des complémentaires), le président de la Mutualité, Etienne Caniard, avait invité les médecins « à prendre leurs responsabilités » et à « arrêter de faire de la surenchère sur le dos du tiers payant ».

« La responsabilité première des médecins est de soigner au mieux leurs patients, et non de mettre en place un système de tiers payant », a réagi la CSMF. « La responsabilité des médecins est aussi de garantir une parfaite et complète indépendance vis-à-vis des payeurs, dans l'intérêt primordial des patients », défend-il.

Enfonçant le clou, la CSMF estime que le tiers payant complémentaire est une « fausse mesure sociale » qui encourage le désengagement de l'assurance-maladie et conduira « les patients à perdre leur liberté de choix de médecins et de soins ».

 

Perte de liberté tarifaire

 

Même son de cloche du côté du BLOC qui dénonce la stratégie des assureurs. « Élargir le tiers payant à l’ensemble des assurés et le rendre obligatoire relève d’un autre objectif pour les organismes complémentaires : mettre la main progressivement sur le financement du panier de soins », accuse le syndicat des chirurgiens. Il estime qu'à terme les assureurs proposeront « leurs réseaux de soins », déjà mis en place dans les domaines de l'optique, des soins dentaires et dans certains soins chirurgicaux.

« Contournant la loi Le Roux qui empêche de contracter directement avec les médecins, les assureurs contractent avec les établissements de soins. Les médecins se trouvent otages des engagements de leurs établissements en perdant leur liberté tarifaire », explique-t-il.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
DCD Médecin ou Interne 30.01.2016 à 13h29

« Bla bla bla »

Répondre
 
jean-louis R Médecin ou Interne 29.01.2016 à 12h08

C'est lamentable, la mentalité de certains médecins est de plus en plus mercantile à l'image de la société.
La profession perd peu à peu son honneur dans des compromissions inacceptables : elle n Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 7

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter