L'Ordre évoque le désarroi d'une profession « assommée par les surcharges administratives »

L'Ordre évoque le désarroi d'une profession « assommée par les surcharges administratives »

Henri de Saint Roman
| 15.01.2016
  • BOUET

Le président du Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) n’a pas mâché ses mots le 14 janvier, lors de ses vœux, en évoquant à nouveau les relations très crispées entre les praticiens libéraux et le pouvoir politique.

Le Dr Patrick Bouet a ainsi parlé du « désarroi d’une profession assommée par les complexités et surcharges administratives » et il a dénoncé « l’indifférence de la classe politique » sur ce sujet.

« Je le dis sans exagération et sans caricature, a-t-il ajouté, la fracture entre les médecins et les responsables politiques n’a jamais été aussi grande. » Pour lui, le malaise n’a cessé de croître ces dernières années, pour arriver « à son paroxysme cet automne ».

La loi de santé, occasion manquée

Pour 2016, l’Ordre souhaite « recréer les conditions du dialogue » avec les pouvoirs publics. « 2015 restera l’année noire d’un débat manqué, et la loi de santé restera avant tout une occasion manquée », résume le Dr Bouet.

L'Ordre prévient qu'il fera entendre sa voix lors des travaux préparatoires à la rédaction des nombreux décrets d’application et ordonnances de la loi. « Non dans une volonté de blocage, assure-t-il, mais pour garantir aux médecins et aux patients des textes acceptables et applicables. »

L’Ordre veut « se tourner vers l’avenir », et déjà vers le 26 janvier. À cette date, l’institution rendra publique un livre blanc recensant ses propositions pour transformer le système de santé. Des propositions qu’il compte soumettre à Manuel Valls le 11 février prochain lors de la grande conférence de santé organisée par le Premier ministre.

Organisation territoriale, parcours de soins, formation

Élaboré en concertation avec les médecins, au cours de nombreuses rencontres et consultations organisées au cours de l’automne, ce livre blanc s’articulera autour de trois thèmes principaux.

L’Ordre proposera d'abord « une réorganisation territoriale qui permette de répondre aux besoins et attentes fortement exprimés par la population ». Le CNOM veut également « construire un parcours de soins coopératif à la fois compréhensible et lisible ».

Enfin, l’institution fera des propositions en matière de formation initiale des médecins. « Nous ne pourrons pas réformer le système de santé sans réformer au préalable le système de formation des médecins », prévient le président de l’Ordre.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Fin de l'exercice isolé, travailler... jusqu’à 22 heures : ce que Macron attend des médecins

best of Macron

Une réforme aussi attendue valait bien un discours fleuve. Pendant plus d'une heure, Emmanuel Macron a dévoilé ce matin devant le gratin... 12

Plan santé : « C'est la bonne réforme, je n'ai pas d'inquiétude », affirme Agnès Buzyn

Agnès Buzyn ministre santé

Emmanuel Macron a dévoilé ce mardi matin le plan de transformation du système de santé, à la ville comme à l’hôpital. Pour « le Quotidien... 35

Obésité : les thérapies comportementales doublent les chances de perdre du poids

obesite

« Offer or refer », proposer ou référer, le message est clair pour les médecins américains : pas d'impasse sur les thérapies comportementale... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter