L'Ordre évoque le désarroi d'une profession « assommée par les surcharges administratives »

L'Ordre évoque le désarroi d'une profession « assommée par les surcharges administratives »

Henri de Saint Roman
| 15.01.2016
  • BOUET

Le président du Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) n’a pas mâché ses mots le 14 janvier, lors de ses vœux, en évoquant à nouveau les relations très crispées entre les praticiens libéraux et le pouvoir politique.

Le Dr Patrick Bouet a ainsi parlé du « désarroi d’une profession assommée par les complexités et surcharges administratives » et il a dénoncé « l’indifférence de la classe politique » sur ce sujet.

« Je le dis sans exagération et sans caricature, a-t-il ajouté, la fracture entre les médecins et les responsables politiques n’a jamais été aussi grande. » Pour lui, le malaise n’a cessé de croître ces dernières années, pour arriver « à son paroxysme cet automne ».

La loi de santé, occasion manquée

Pour 2016, l’Ordre souhaite « recréer les conditions du dialogue » avec les pouvoirs publics. « 2015 restera l’année noire d’un débat manqué, et la loi de santé restera avant tout une occasion manquée », résume le Dr Bouet.

L'Ordre prévient qu'il fera entendre sa voix lors des travaux préparatoires à la rédaction des nombreux décrets d’application et ordonnances de la loi. « Non dans une volonté de blocage, assure-t-il, mais pour garantir aux médecins et aux patients des textes acceptables et applicables. »

L’Ordre veut « se tourner vers l’avenir », et déjà vers le 26 janvier. À cette date, l’institution rendra publique un livre blanc recensant ses propositions pour transformer le système de santé. Des propositions qu’il compte soumettre à Manuel Valls le 11 février prochain lors de la grande conférence de santé organisée par le Premier ministre.

Organisation territoriale, parcours de soins, formation

Élaboré en concertation avec les médecins, au cours de nombreuses rencontres et consultations organisées au cours de l’automne, ce livre blanc s’articulera autour de trois thèmes principaux.

L’Ordre proposera d'abord « une réorganisation territoriale qui permette de répondre aux besoins et attentes fortement exprimés par la population ». Le CNOM veut également « construire un parcours de soins coopératif à la fois compréhensible et lisible ».

Enfin, l’institution fera des propositions en matière de formation initiale des médecins. « Nous ne pourrons pas réformer le système de santé sans réformer au préalable le système de formation des médecins », prévient le président de l’Ordre.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
Jean-Pierre M Médecin ou Interne 18.01.2016 à 08h27

Cher confrère, votre commentaire traduit une méconnaissance de l'Ordre qui n'a pas de vocation syndicale. En revanche, votre indépendance professionnelle est suspendue à l'indépendance de Lire la suite

Répondre
 
Artémidore Médecin ou Interne 17.01.2016 à 11h45

« Les surcharges administratives, certes… Mais, surtout, il ne faudrait pas que l'ordre se trompe et encourage sous le prétexte fallacieux de soulager ses cotisants, leur mise sous tutelle par la sécu Lire la suite

Répondre
 
ELISABETH P Médecin ou Interne 16.01.2016 à 16h58

« parfaite analyse! quelle perspicacité! merci de votre soutien et merci aussi de l'augmentation, tout à fait bienvenue, de la cotisation! »

Répondre
 
philippe b Médecin ou Interne 16.01.2016 à 22h46

« lu sur EGORA hier: « Jeudi soir, le conseil national de l'Ordre des médecins organisaient ses vœux pour 2016 au sein du prestigieux hôtel Napoléon près de la Place de l'Etoile à Paris. » sans commen Lire la suite

Répondre
 
MARC G Médecin ou Interne 16.01.2016 à 09h42

« Un livre blanc ?. Attention risque d'avalanche. »

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 15.01.2016 à 21h31

« Ben c'est ecris en gros sur le panneau gigantesque du batiment de la secu: "Mon compte Améli, c'est ou je veux quand je veux"...

On voit vien que pour le consommateur de soin c'est suoer ça lui Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 1

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter