Ebola : après l'annonce d'un arrêt des transmissions, un nouveau cas confirmé en Sierra Leone

Ebola : après l'annonce d'un arrêt des transmissions, un nouveau cas confirmé en Sierra Leone

Dr Lydia Archimède
| 15.01.2016

Un nouveau cas d'Ebola a été confirmé vendredi en Sierra Leone, faisant ressurgir des craintes d'un retour de l'épidémie, au lendemain de la déclaration par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de l'arrêt de « toutes les chaînes connues de transmission » en Afrique de l'Ouest.

Il s'agit d'une étudiante de 22 ans, Marie Jalloh, décédée le 12 janvier à Magburaka, dans le nord du pays, a indiqué vendredi à l'AFP le Dr Augustine Junisa, un responsable médical de cette ville.

Un premier prélèvement positif  a été confirmé ce vendredi. L'OMS a salué la « réponse rapide » des autorités sierra-léonaises.

Identification des cas contact

« Une équipe conjointe de responsables locaux, de l'OMS et de ses partenaires est en train d'enquêter sur l'origine de ce cas, d'identifier les contacts (personnes susceptibles d'avoir été en contact avec la victime, NDLR) et engager les mesures de contrôle pour prévenir la propagation », a affirmé l'OMS dans une note aux médias.

Ce nouveau cas survient alors que le président sierra-léonais, Ernest Bai Koroma, séjourne en Namibie de jeudi à samedi pour un sommet de l'Union africaine sur la réforme du Conseil de sécurité de l'ONU.

À Freetown, le porte-parole du Bureau de la sécurité nationale (ONS), Langoba Kelly, a voulu rassurer sur les mesures prises pour circonscrire la propagation du virus. Une cellule de crise a été réactivée, des équipes d'enquêtes de voisinage sont déployées dans les villes de Makeni (nord) et Magburaka, a affirmé M. Kelly.

« Notre niveau de préparation demeure élevé car nous n'avons pas démantelé toutes les structures que nous avions utilisées pour lutter contre le virus », a expliqué le porte-parole, invitant la population au calme et à continuer d'appliquer les mesures d'hygiène et de prévention.

La Sierra Leone était sortie de l'épidémie le 7 novembre, puis la Guinée le 29 décembre. Il ne restait plus que le Liberia, qui avait atteint jeudi son 42e jour – deux fois la durée maximale d'incubation du virus – sans nouveau cas depuis le second test négatif sur le dernier patient, d'après l'OMS.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... Commenter

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... Commenter

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter