Ebola : après l'annonce d'un arrêt des transmissions, un nouveau cas confirmé en Sierra Leone

Ebola : après l'annonce d'un arrêt des transmissions, un nouveau cas confirmé en Sierra Leone

Dr Lydia Archimède
| 15.01.2016

Un nouveau cas d'Ebola a été confirmé vendredi en Sierra Leone, faisant ressurgir des craintes d'un retour de l'épidémie, au lendemain de la déclaration par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de l'arrêt de « toutes les chaînes connues de transmission » en Afrique de l'Ouest.

Il s'agit d'une étudiante de 22 ans, Marie Jalloh, décédée le 12 janvier à Magburaka, dans le nord du pays, a indiqué vendredi à l'AFP le Dr Augustine Junisa, un responsable médical de cette ville.

Un premier prélèvement positif  a été confirmé ce vendredi. L'OMS a salué la « réponse rapide » des autorités sierra-léonaises.

Identification des cas contact

« Une équipe conjointe de responsables locaux, de l'OMS et de ses partenaires est en train d'enquêter sur l'origine de ce cas, d'identifier les contacts (personnes susceptibles d'avoir été en contact avec la victime, NDLR) et engager les mesures de contrôle pour prévenir la propagation », a affirmé l'OMS dans une note aux médias.

Ce nouveau cas survient alors que le président sierra-léonais, Ernest Bai Koroma, séjourne en Namibie de jeudi à samedi pour un sommet de l'Union africaine sur la réforme du Conseil de sécurité de l'ONU.

À Freetown, le porte-parole du Bureau de la sécurité nationale (ONS), Langoba Kelly, a voulu rassurer sur les mesures prises pour circonscrire la propagation du virus. Une cellule de crise a été réactivée, des équipes d'enquêtes de voisinage sont déployées dans les villes de Makeni (nord) et Magburaka, a affirmé M. Kelly.

« Notre niveau de préparation demeure élevé car nous n'avons pas démantelé toutes les structures que nous avions utilisées pour lutter contre le virus », a expliqué le porte-parole, invitant la population au calme et à continuer d'appliquer les mesures d'hygiène et de prévention.

La Sierra Leone était sortie de l'épidémie le 7 novembre, puis la Guinée le 29 décembre. Il ne restait plus que le Liberia, qui avait atteint jeudi son 42e jour – deux fois la durée maximale d'incubation du virus – sans nouveau cas depuis le second test négatif sur le dernier patient, d'après l'OMS.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
evenement
Focus

Des blouses blanches entre doléances et revendications

Ils sont plus de 200 praticiens à avoir alimenté la consultation lancée fin janvier par « Le Quotidien ». Il ressort de celle-ci un profond sentiment d’inquiétude et souvent une incompréhension face aux réformes de ces dernières années. Avec une ligne de force : la profession veut avoir davantage voix au chapitre. Et les médecins sont prêts à prendre l’initiative. La preuve ? Ils font des... 1

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 6

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 5

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

internes

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année),... 13

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter