En Guadeloupe, l'ARS met en place une plateforme d’appui aux professionnels de santé

En Guadeloupe, l'ARS met en place une plateforme d’appui aux professionnels de santé

14.01.2016

La Guadeloupe va activer le 25 janvier la première plateforme territoriale d’appui aux professionnels de santé, permettant une meilleure prise en charge des patients, dans le cadre de la future loi de santé, a annoncé l’agence régionale de santé (ARS).

« La Guadeloupe est le premier département à mettre en place cette plateforme en France. Cela résulte de la propre volonté de l’agence », a annoncé Patrice Richard, le directeur de l’ARS.

«

 

L’objectif est de faciliter le travail des 600 médecins généralistes de l’archipel en leur offrant un interlocuteur unique afin de fluidifier et améliorer la prise en charge des patients, notamment ceux en situation dite complexe (souffrant de maladies chroniques ou de plusieurs pathologies) », a expliqué le directeur.

Tous les réseaux préexistants Addictions, Périnat (Naître en Guadeloupe), Hypertension artérielle, Diabète, Asthme et troubles du sommeil, Grandir vont fusionner, annonce le patron de l'ARS. « Leurs coordonnateurs, six au total, travailleront ensemble et seront joignables à un numéro unique, a-t-il ajouté : l’objectif est que le coordonnateur réponde aux besoins du médecin traitant. »

L'ARS souhaite toucher des personnes dont les droits sont ouverts mais qui n’arrivent pas à accéder aux soins. L’approche du patient se veut globale et non par pathologie. Le coordonnateur pourra être amené à se déplacer au domicile du patient. Il doit assurer le suivi, faire le lien avec les différents professionnels de santé et travailler en partenariat avec le secteur social.

La mise en place de la plateforme ne générera pour l’instant aucun surcoût supplémentaire, a assuré le directeur de l’ARS.

Avec AFP

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
Scalex Médecin ou Interne 14.01.2016 à 15h43

J'ai organisé la PDS de mon secteur pendant 9 ans, dont 5 sous la tutelle de l'ARS. Je viens de jeter l'éponge, car les contraintes administratives sont devenues trop pesantes.

Répondre
 
Salters75 Médecin ou Interne 14.01.2016 à 11h33

Heureusement qu'il y a l'ARS, parce que le Conseil de l'Ordre, à part augmenter les consultations... regardez leur site Web et l'interactivité, vous comprendrez.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter