Près de 6 000 jeunes adultes handicapés résident dans des structures pour enfant

Près de 6 000 jeunes adultes handicapés résident dans des structures pour enfant

Coline Garré
| 06.01.2016

Les structures dédiées aux adultes handicapés font toujours défaut. Au 31 décembre 2010, 5 980 jeunes adultes résidaient dans des établissements pour enfants, à la faveur de l’amendement Creton de 1989, qui autorise ces accueils prolongés « dans l’attente d’une solution adaptée », indique une étude du ministère de la Santé.

Estimé à 5 000 personnes en 2006, le nombre de ces jeunes adultes a augmenté de 20 % en quatre ans, alors que les capacités d’accueil des structures stagnent. Ils représentent 5,6 % des usagers de ces établissements pour enfants, qui sont dans près de 8 cas sur 10 des instituts médico-éducatifs (IME).

Handicap lourd

Les deux tiers de ces jeunes adultes ont 20 ou 21 ans, et 59 % sont des garçons. Ils présentent un handicap plus lourd que les autres enfants résidents, avec une surreprésentation de déficiences mentales (43 % ont un retard moyen ou profond, 16 %, un retard léger, et 14 % un polyhandicap). Plus de 60 % ne savent pas lire, et 40 % courent un risque vital en l’absence d’une aide humaine ou technique constante.

La sortie de ces jeunes adultes est d’autant plus tardive que le handicap est lourd. Un quart s’oriente vers un foyer d’accueil médicalisé (FAM) ou une maison spécialisée (MAS), plus d’un tiers exerce une activité professionnelle en milieu protégé. Mais 6 % se retrouvent à domicile, sans aucune prise en charge.

Études et Résultats, direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, janvier 2016, numéro 946.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

L'heure du coucher, un marqueur de bonne santé cardiovasculaire

coucher

Le travail à des horaires atypiques, travail de nuit ou travail posté, est associé à des risques avérés pour la santé, notamment... Commenter

Violences obstétricales : les recos de l'Académie face aux « pratiques humainement défaillantes »

violence obstetricale

Améliorer la formation des soignants quant à l'autonomie des femmes enceintes ou optimiser la prise en charge de la douleur en obstétrique…... 1

Des cellules souches osseuses découvertes chez l'homme

Os obtenu à partir de cellules souches osseuses

Ils les avaient dénichées chez le rongeur en 2015. Michael Longaker et son équipe de l’université Stanford viennent de découvrir, chez... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter