Deuxiemeavis.fr : le président de MG France craint l’émergence d’un marché de la santé

Deuxiemeavis.fr : le président de MG France craint l’émergence d’un marché de la santé

Stéphane Long
| 06.01.2016
Le site deuxiemeavis.fr commercialisant un second avis médical en ligne continue de faire des remous. Le président de MG France, Claude Leicher, a confié ses craintes sur le sujet à RTL, ce mercredi matin. « Ce qui me choque dans cette affaire, c’est qu’on demande au patient d’aller donner un dossier avec ou sans l’avis de son médecin traitant, que ça lui coûte 295 euros, pour faire quelque chose que nous faisons déjà à un tarif bien inférieur et avec une efficacité bien supérieure » a expliqué le généraliste installé dans la Drôme.

Peut-on donner un avis sur un patient sans le voir ?, interroge Yves Calvi, de RTL. Invitée de l’émission, le Dr Agnès Thorn défend le concept du service en ligne.

« Ça n’est pas une consultation, c’est un deuxième avis. Pour des pathologies graves comme un cancer, c’est déjà comme cela qu’on prend des décision thérapeutiques. Les réunions pluridisciplinaires à l’hôpital se font sur dossier avec les scanners, les IRM, les données cliniques transmises par les médecins traitants », explique le médecin, exerçant dans une clinique de Versailles. Sauf que, rappelle le Dr Leicher, « dans les réunions de concertation pluridisciplinaires, il y a un des médecins qui a vu le patient ».

Des experts accessibles à tous, en un temps record


Deuxiemeavis.fr avance un autre argument : celui de la difficulté de l’accès aux soins pour certains patients. « Si vous avez une maladie rare, si vous êtes dans une région qui est dépourvue de spécialistes dans ce domaine, vous n’aurez pas accès à ce qui se fait de plus récent » relève le Dr Thorn.

Le prix est trop élevé ? « En France, on n’a plus la notion de ce que vaut une consultation et un avis sur des choses qui sont vitales pour le patient, un cancer, une maladie rare. Ça ferait sourire dans les pays voisins où l’avis d’un expert serait plus cher » répond le médecin qui ajoute que les frais pourront être pris en charge par les mutuelles à l’avenir.

« C’est ce genre de pratique qui va mener vers un système de marché de la santé, s’inquiète pour sa part le Dr Leicher. On est en train de quitter la notion de système de santé. »
6 minutes pour trancher (RTL, 6 janvier 2016)

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 14 Commentaires
 
Brice Médecin ou Interne 07.01.2016 à 16h06

Voyons, si je donne mon avis (donc sans responsabilité) pour quasi 300 euros, en 2 avis par jour, je gagne plus qu'une journée de 11 heures. Si un jour j'ai envie de voler les gens, tout en me Lire la suite

Répondre
 
Nicolas H Médecin ou Interne 07.01.2016 à 17h00

Nuancons : sur 295 euros, le médecin toucherait 120 et l'entreprise 175

Répondre
 
Nicolas H Médecin ou Interne 07.01.2016 à 14h41

Je sens que certains PUPH vont avoir encore moins de créneaux pour recevoir les gens en public. Déjà que les patients ont le choix entre CS public à 6 mois et CS privée à 15 jours dans quelques Lire la suite

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 07.01.2016 à 13h13

Dr Leicher prêche pour une C+MPC à 25€, alors que 295, ça fait beaucoup plus sérieux aux yeux des (naïfs) patients internautes...

Répondre
 
Brice Médecin ou Interne 07.01.2016 à 16h07

Vrai

Répondre
 
Dr Petitjean Médecin ou Interne 07.01.2016 à 10h55

ILS VOUS DONNENT UN AVIS MAIS ILS NE VOUS SOIGNENT PAS !
Et tout cela pour 295 euros... Et si le deuxième avis est différent de celui donné suite à une RCP d'hôpital, que faire ? Faut-il un Lire la suite

Répondre
 
Dr Petitjean Médecin ou Interne 07.01.2016 à 10h52

LS VOUS donnent un avis mais ils ne vous soignent pas !
Et tout cela pour 295 euros... Et si le deuxième avis est différent de celui donné suite à une RCP d'hôpital, que faire ? Faut-il un troisième Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Le nouveau directeur général de l'OMS s'appelle Tedros Adhanom Ghebreyesus

OMS Patron

L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, 52 ans, a été élu ce 23 mai nouveau directeur général de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).... Commenter

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter