Vos plus grands moments de solitude - Toucher rectal, émasculation, épidermolyse bulleuse...

Vos plus grands moments de solitudeToucher rectal, émasculation, épidermolyse bulleuse...

28.12.2015
Drôles, insolites, parfois graves… jusqu’à la fin de l’année, « le Quotidien » publie les témoignages de médecins confrontés à une situation embarrassante en consultation, face à un patient. Merci à tous les participants pour les nombreux récits envoyés à la rédaction.
  • Vos plus grands moments de solitude - Toucher rectal, émasculation, épidermolyse bulleuse...-1

    Toucher rectal, émasculation, épidermolyse bulleuse...



Toucher rectal

Jeune médecin installé après quelques années de remplacement, je n'étais pas forcément très à l'aise dans toutes les situations (d'ailleurs toujours pas). J'avais décidé de faire un toucher rectal à un patient âgé. Je lui ai demandé se s'allonger sur la table d'examen après s'être déshabillé. Je me suis retourné pour enfiler mes gants tout en lui expliquant « qu'on allait mettre un doigt dans le derrière », phrase un peu idiote il est vrai.
Revenu vers lui et allant effectuer le dit geste, je l'ai trouvé un doigt dans son rectum, me demandant : « Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ? »...
Moment de solitude, entre gêne et retenue de rire.

Dr R. S.



C'est pas dans le serment d'Hippocrate

Bonjour, le jour où j'ai ressenti un immense sentiment de solitude, c'était vendredi dernier où l'un de mes patients est tombé sur ma terrasse et s'est cassé le col du fémur !
C'est dingue, il vient au cabinet pour renouveler son traitement en parfaite santé et il repart avec un col fémoral cassé !!! L'horreur !

Dr C. T.

 

Un moment pas coton du tout

Je suis au service de prélèvement dans un laboratoire d'analyses médicales, je prélève toujours du même côté, j'installe le patient, j'arrive pour le prélever, je veux mettre le garrot et, là, catastrophe, le patient est manchot.
Je m'excuse platement, je fais le tour du fauteuil avec mon tabouret à roulettes, je le prélève du bon côté, tout se passe très bien et je lui demande : « Pouvez-vous tenir le coton s'il vous plaît et, là, il ne me répond toujours pas !  
Au secours, grand moment de solitude !
 
Dr C.


 

Émasculation

En 1978, un de mes patients, mis en confiance au bout de plusieurs consultations de dermato-vénérologie, me pose, angoissé, la question suivante : « Que dois-je faire, docteur, ma copine n'accepte de m'épouser que si je me fais émasculer. »
Ma surprise passée, j'ai le bon réflexe de lui répondre : « Mon pauvre ami, imaginez une seconde qu'elle change ensuite d'avis ! »
J'ose espérer que mon conseil a éclairé sa conduite.

Dr Pierre Sirieix


 

Épidermolyse bulleuse

C'est une histoire ancienne qui date de mon 1er remplacement en médecine générale.
 
Une dame m'appelle pour sa petite fille. Je sonne, elle m'ouvre la porte. La peau de son visage était comme brûlée, et, surtout, les doigts de ses deux mains étaient recroquevillés, soudés les uns aux autres, formant des sortes de moignons. Elle souffrait de ce que je sais maintenant être une épidermolyse bulleuse dans une forme grave. Je n'avais jamais vu cela, c'était très impressionnant.
Sa petite fille avait une banale rhino-pharyngite, et elle l'avait traitée en auto-médication avec une forte dose de Célestène.
D'où ma réaction : « Ah, madame, vous n'y allez pas de main morte »...
 
Silence. Je ne savais plus où me mettre, j'aurais voulu disparaître sous terre.
 
Dr Jean-Yves Gourhant


 

Le trapèze a ses risques

Je remplaçais en Bourgogne un médecin de campagne qui avait l'habitude de vacciner ses patients dans le trapèze et je poursuivais donc ce mode d'injection qui, manifestement, était préféré. En vaccinant contre la grippe une personne assez maigre, il est vrai, l'aiguille après avoir traversé le trapèze est venue se planter dans mon pouce.
C'était un de mes premiers remplacements, je suis restée figée, les yeux sur l'aiguille enfoncée dans mon pouce et qui me faisait mal et le réservoir qui était encore rempli de vaccin.
J'essayais de réfléchir vite et, pendant ce temps, la vieille dame s'impatientait : « Qu'est-ce que vous faite ? C'est bien long ! »...
Ce fut pour moi un long moment de solitude.

Dr Marie-Cécile Chicouène


Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
internes

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année), dépasse le temps de travail hebdomadaire réglementaire, révèle une enquête* d'envergure de... 12

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 4

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 4

Après un ressenti négatif en consultation, 60 % des patients ont déjà cherché un nouveau médecin

experience negative

Près d'un patient sur deux estime que leur médecin n'est pas assez attentif en consultation, selon une étude en ligne* réalisée auprès d'un... 10

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter