Interview décalée - Dr Matthieu Calafiore : « Voyant mon alliance, elle a ajouté “Ah… dommage” »

Interview décaléeDr Matthieu Calafiore : « Voyant mon alliance, elle a ajouté “Ah… dommage” »

Stéphane Long
| 28.12.2015
Enseignant, président du SNEMG* jusqu’en décembre 2015, blogueur, Matthieu Calafiore défend avec ferveur la filière de médecine générale. Le jeune généraliste a tenu une chronique santé au mois d’août sur la radio Europe 1, l’occasion pour lui de s’adresser aux patients dans un exercice qu’il affectionne : la vulgarisation médicale.
  • Interview décalée - Dr Matthieu Calafiore : « Voyant mon alliance, elle a ajouté “Ah… dommage” »-1

    Dr Matthieu Calafiore : « Voyant mon alliance, elle a ajouté “Ah… dommage” »

« LE QUOTIDIEN » - Quelle est la première chose que vous faites en arrivant à votre cabinet  ?
Dr MATTHIEU CALAFIORE - Dire bonjour à la secrétaire et lire les courriers du jour.

La question qu’on vous pose le plus souvent en tant que médecin ?
Est-ce que je serai guéri(e) pour demain ?

Le patient le plus insolite que vous ayez rencontré ?
Une patiente avec des troubles psychiatriques qui a attrapé ma main pour y lire dans les lignes que nous étions faits l’un pour l’autre, elle et moi… puis voyant mon alliance, elle a ajouté « Ah… dommage ».

La pire chose que vous ayez entendue de la part d’un patient ?
Que j’étais maître de stage uniquement pour me faire de l’argent…

Si vous deviez résumer la loi de santé en un mot ?
Virage ambulatoire (oups, ça fait deux mots).

La raison pour laquelle vous êtes médecin ?
Parce que j’aime l’écoute, le contact avec le patient et que j’ai envie de tenter d’améliorer leur santé.

Et si vous deviez changer de métier ?
Il y en aurait tellement que j’aurais aimé faire aussi : prof de biologie, cuisinier, acteur de théâtre, chef de chœur professionnel… Heureusement que j’ai eu mon concours de première année !

(*) Syndicat national des enseignants de médecine générale
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
internes

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année), dépasse le temps de travail hebdomadaire réglementaire, révèle une enquête* d'envergure de... 12

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 4

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 4

Après un ressenti négatif en consultation, 60 % des patients ont déjà cherché un nouveau médecin

experience negative

Près d'un patient sur deux estime que leur médecin n'est pas assez attentif en consultation, selon une étude en ligne* réalisée auprès d'un... 10

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter