Interview décalée - Dr Christian Lehmann : « À votre avis, docteur, ils sont cons ou ils le font exprès ? »

Interview décaléeDr Christian Lehmann : « À votre avis, docteur, ils sont cons ou ils le font exprès ? »

Stéphane Long
| 24.12.2015
Romancier, blogueur et médecin engagé, Christian Lehmann s’oppose farouchement à la loi de santé et à la privatisation de l’Assurance-maladie par les complémentaires. Dans cette interview décalée, il malmène ses meilleurs ennemis, Marisol Touraine, Frédéric van Roekeghem (ex-patron de la CNAM), les ARS, les mutuelles… avec une bonne dose d’humour.
  • Interview décalée - Dr Christian Lehmann : « À votre avis, docteur, ils sont cons ou ils le font exprès ? »-1

« LE QUOTIDIEN » - Quelle est la première chose que vous faites en arrivant au cabinet ?

Dr CHRISTIAN LEHMANN - Je murmure « C’est en changeant tous un peu qu’on peut tout changer », en esquissant une rapide génuflexion devant les portraits d’Etienne Caniard, Marisol Touraine et Frédéric van Roekeghem dans la salle d’attente (au cas où les webcams de surveillance de l’ARS ne seraient pas en panne ce jour-là).

La question qu’on vous pose le plus souvent en tant que médecin ?

« À votre avis, docteur, ils sont cons ou ils le font exprès ? »

Le patient le plus insolite que vous ayez rencontré ?

Le cadre directeur de CPAM qui voulait que je marque « non substituable » à la main devant chaque ligne de son ordonnance (véridique).

La pire chose que vous ayez entendue de la part d’un patient ?

Sur un lit de mort, au moment de partir : « Pourquoi faut-il qu’on aime tant les gens ? »

Si vous deviez résumer la loi de santé en un mot ?

Bouse.

La raison pour laquelle vous êtes médecin ?

Je voulais être utile, et je croyais naïvement pouvoir l’être dans un domaine protégé de la finance.

Et si vous deviez changer de métier ?

C’est trop tard, mais si j’étais transporté dans le passé, je ferais de l’agit-prop étudiante pendant deux mois, puis je toucherais mes dividendes : je rentrerais au Mouvement des Jeunes Socialistes, et ensuite j’engrangerais pendant des années dans une mutuelle étudiante en participant à un colloque solidaaaayyyyre deux fois par an avant d’intégrer le conseil d’administration d’une mutuelle sociale et humaniste. On me sortirait de ma Porsche avec un treuil pour me porter sur des estrades où, entouré d’économistes stipendiés, je continuerais à abreuver les assurés que je détrousse en enfilant des mots-valises «  de gauche ». La vie rêvée, quoi.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

L'heure du coucher, un marqueur de bonne santé cardiovasculaire

coucher

Le travail à des horaires atypiques, travail de nuit ou travail posté, est associé à des risques avérés pour la santé, notamment... Commenter

Violences obstétricales : les recos de l'Académie face aux « pratiques humainement défaillantes »

violence obstetricale

Améliorer la formation des soignants quant à l'autonomie des femmes enceintes ou optimiser la prise en charge de la douleur en obstétrique…... Commenter

Des cellules souches osseuses découvertes chez l'homme

Os obtenu à partir de cellules souches osseuses

Ils les avaient dénichées chez le rongeur en 2015. Michael Longaker et son équipe de l’université Stanford viennent de découvrir, chez... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter