Loi de santé adoptée : Touraine salue « un grand moment » et se dit « attentive » aux médecins

Loi de santé adoptée : Touraine salue « un grand moment » et se dit « attentive » aux médecins

18.12.2015
  • Loi de santé adoptée : Touraine salue « un grand moment » et se dit « attentive » aux médecins - 1

La ministre de la Santé Marisol Touraine a assuré une nouvelle fois ce vendredi être « attentive » aux inquiétudes des médecins, au lendemain de l’adoption définitive de sa loi de santé qui prévoit de généraliser le tiers payant d’ici à 2017.

Saluant sur RTL « un grand moment », la ministre de la Santé parie sur « la confiance et la conviction », alors que les syndicats médicaux appellent à ne pas appliquer la dispense d’avance de frais pour les patients, la CSMF utilisant même l’expression de désobéissance civile. « Je ne crois pas que cela sera le cas », déclare-t-elle. « Je suis très attentive à leurs inquiétudes », plaide-t-elle, rappelant que « la loi impose de payer les médecins en moins de sept jours ».

À ce stade, aucune sanction n’est prévue contre les médecins qui seraient récalcitrants.

Prochaine étape du TPG : 12 millions de personnes couvertes à 100 %

Quid de la faisabilité technique du tiers payant généralisé ? « Les mutuelles et l’Assurance-maladie sont en train de travailler, elles vont proposer un système à partir du mois de janvier ou février, et à partir de là nous allons le mettre en place progressivement », assure la ministre.

Le calendrier de déploiement du tiers payant est gravé dans le marbre de la loi. « La grande étape, ce sera celle du 1er juillet 2016 qui va concerner entre 10 et 12 millions de Français, ceux qui vont le plus souvent chez le médecin » (affections longue durée, femmes enceintes), précise Marisol Touraine. « Lorsque les médecins auront en main un système qui ne coûtera rien, qui sera simple à mettre en place, et bien je suis certaine que cela se généralisera progressivement », juge-t-elle.

Un sondage du Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM), publié jeudi, a montré leur pessimisme sur l’avenir de la profession, en raison des contraintes réglementaires, économiques et administratives.

Marisol Touraine a rappelé que « des négociations vont s’engager avec la Sécurité sociale sur la rémunération des médecins et sur la formation des professionnels ».

C. D. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Pour la première fois, des paraplégiques marchent grâce à la stimulation électrique épidurale

paraplegique marche

Par un incroyable hasard du calendrier, où plus vraisemblablement une volonté de ne pas être le second à publier, 2 articles publiés ce... Commenter

Le SAMU du Var équipé de gilets pare-balles pour les missions « à haut risque potentiel »

SAMU 83

Depuis vendredi 21 septembre, les agents du service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) du Var disposent d'un nouvel équipement pour... 3

Live chatAMP, fin de vie, génétique... Quels enjeux pour les médecins ? Posez vos questions au Pr Delfraissy

Pr Delfraissy

La France s’apprête à réviser ses lois de bioéthique pour prendre en compte les progrès scientifiques et les évolutions sociétales. Le...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter