Syndrome d’apnées obstructives du sommeil - Une prévalence maximale aux âges périscolaires

Syndrome d’apnées obstructives du sommeilUne prévalence maximale aux âges périscolaires

17.12.2015

Le sommeil n’étant pas évalué en routine, les SAOS de l’enfant sont rarement identifiés. Et donc les troubles qui leur sont associés, non résolus. Plaidoyer pour un dépistage prélude à la prise en charge.

La prévalence d’un SAOS est maximale aux âges préscolaires, soit entre 3 et 6 ans ; il concerne surtout les enfants obèses, le déterminant principal de ces troubles respiratoires nocturnes étant l’hypertrophie des amygdales et/ou des végétations.

Le diagnostic est clinique, sur des signes d’appel nocturnes et diurnes, confirmé par une polysomnographie, souvent perçue comme contraignante. Or l’examen peut être réalisé plus simplement, en ambulatoire, pour les enfants de 5 à 12 ans :...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Malgré son potentiel, la télémédecine reste « embryonnaire »

cour comptes 2

Dans son rapport annuel sur la Sécurité sociale, la Cour des comptes formule plusieurs recommandations au sujet de la télémédecine*,... Commenter

Lévothyrox : des avocats toulousains lancent une action collective contre Merck

levothyrox

Défaut d’information et préjudice d’angoisse. Voilà les deux chefs d’accusation que trois avocats toulousains comptent plaider devant le... 2

Internat : l’ophtalmologie très prisée, la médecine générale et la gériatrie à la peine

choix de postes

7 977 étudiants en médecine (CESP inclus) en ont fini avec leur choix de spécialité d’internat et de CHU d’affectation. La procédure a pris... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter