Hôpitaux de Marseille : unanimité des syndicats contre le projet de retour à l’équilibre

Hôpitaux de Marseille : unanimité des syndicats contre le projet de retour à l’équilibre

11.12.2015

La direction de l’Assistance publique - Hôpitaux de Marseille (AP-HM) a présenté son projet de contrat de retour à l’équilibre financier (Cref), d’un montant de 51 millions d’euros, aux différentes instances concernées dont le comité technique d’établissement (CTE) et le conseil de surveillance présidé par Jean-Claude Gaudin.

Ce Cref 2016-2020 vise à réaliser 37 millions d’économies et 13,5 millions de recettes.

Dans ce plan où le projet médical reste à affiner, plusieurs axes ont été tracés avec la volonté affichée d’optimiser les pratiques : la révision de la politique d’achats (production alimentaire, blanchisserie...) ; la réorganisation des politiques administratives et logistiques ; le regroupement de laboratoires pour optimiser les plateaux médicotechniques ; la création de certaines activités. Cette dernière priorité concerne notamment la création de 25 lits (réanimation, soins intensifs) à l’hôpital Nord et de 8 autres lits au profit du pôle cardio-vasculaire-thoracique de la Timone. Ce contrat maintient la construction de la nouvelle maternité de la Timone et la restauration des bâtiments principaux de l’hôpital Nord et de la Timone.

Dans le dernier volet de ce plan figure aussi l’« optimisation » des ressources humaines, avec des suppressions de poste sur cinq ans qui restent encore à chiffrer.

Tous ces projets sont soumis à la validation du Comité interministériel de performance et de la modernisation de l’offre de soins (COPERMO), le 15 décembre.

Quel projet médical ?

Les syndicats ont retoqué l’ensemble du projet. La CFDT s’est abstenue jugeant que « le compte n’y était pas socialement ». FO, CGT et Sud Santé ont voté contre. « On ne comprend pas comment ce projet peut reposer sur 71 % d’économies, souligne Danielle Ceccaldi (CGT). Et comment bâtir un Cref sans projet médical connu ? Comment parler d’"optimisation" quand c’est 200 à 330 postes qui sont supprimés, soit non remplacés, soit réorientés sur des activités nouvelles ?. » FO, syndicat majoritaire à l’APHM, a rejeté ce contrat de retour à l’équilibre financier « malgré l’envie de construire ». « On ne peut pas cautionner les directions précédentes et ses conséquences sur l’emploi », résume la centrale.

De notre correspondante Hélène Foxonet
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Précarité, accès aux soins, prévention, les premiers pas de la ministre Buzyn en visite à ATD Quart Monde

Buzyn ADT Quart Monde

En choisissant le centre de promotion familiale ATD Quart Monde de Noisy-le-Grand pour son premier déplacement, ce 24 mai, Agnès Buzyn a... 2

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter