Asthme de l’enfant : le système D

Asthme de l’enfant : le système D

10.12.2015

Une étude publiée dans Clinical & Experimental Allergy montre que de faibles taux de vitamine D dans le sang du cordon à la naissance sont associés à une augmentation ultérieure des résistances aériennes.

  • Asthme de l’enfant : le système D-1

    Asthme de l’enfant : le système D

Ce travail, signé Tatjana Gazibara et coll., est une des facettes de l’étude « Génération R », qui comporte d’autres aspects concernant les facteurs de risque d’asthme de l’enfant, par exemple l’exposition au tabac et la césarienne.
Le travail dont il est ici question avait pour but de voir si l’exposition à de faibles taux de vitamine D pendant la vie fœtale constitue ou non un facteur de risque d’asthme pour l’enfant à naître.
Ce travail a porté sur 3 130 mères et leurs enfants. Les taux de 25-hydroxy vitamine D ont été mesurés, d’une part, dans le sang maternel en milieu de grossesse, d’autre part, dans le sang du cordon à la naissance. Les enfants ont été suivis cliniquement jusqu’à l’âge de 6 ans grâce à des questionnaires annuels à la recherche de sifflements et d’asthme. Lorsque les enfants atteignaient 6 ans, on mesurait, d’une part, leurs résistances respiratoires par la technique d’interruption de débit (Rint), d’autre part, l’inflammation des voies aériennes par étude de la fraction exhalée du monoxyde d’azote (FENO).
 

Sang de cordon

Les résultats sont les suivants :
– les taux maternels de 25-OH vitamine D en milieu de grossesse n’étaient associés ni aux sifflements, ni à un asthme, ni au Rint, ni à la FENO ;
– en revanche, chez les enfants situés dans le tiers inférieur des taux de 25-OH vitamine D du sang de cordon, on observait des valeurs de Rint plus élevées que chez les enfants situés dans le tiers supérieur ; cet effet était estompé par la prise en compte des taux de 25-OH vitamine D à 6 ans.
« De faibles taux de 25-OH vitamine D à la naissance étaient associés à une résistance aérienne plus élevée dans l’enfance », indiquent les auteurs qui soulignent une atténuation de l’association par la prise en compte des taux « actuels » de 25-OH vitamine D. Ils précisent que des études complémentaires sont nécessaires, d’une part, pour confirmer ces résultats, d’autre part, pour identifier les mécanismes sous-jacents de l’association observée, ainsi que ses conséquences à long terme.


Dr Emmanuel de Viel 
Gazibara T et coll. Associations of maternal and fetal 25-hydroxyvitamin D levels with childhood lung function and asthma. The Generation R Study. Clin Exp Allergy 2015 Sep 24. doi: 10.1111/cea.12645

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

L'heure du coucher, un marqueur de bonne santé cardiovasculaire

coucher

Le travail à des horaires atypiques, travail de nuit ou travail posté, est associé à des risques avérés pour la santé, notamment... Commenter

Violences obstétricales : les recos de l'Académie face aux « pratiques humainement défaillantes »

violence obstetricale

Améliorer la formation des soignants quant à l'autonomie des femmes enceintes ou optimiser la prise en charge de la douleur en obstétrique…... Commenter

Des cellules souches osseuses découvertes chez l'homme

Os obtenu à partir de cellules souches osseuses

Ils les avaient dénichées chez le rongeur en 2015. Michael Longaker et son équipe de l’université Stanford viennent de découvrir, chez... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter