Régionales : une soixantaine de médecins en piste pour le second tour en métropole

Régionales : une soixantaine de médecins en piste pour le second tour en métropole

Coline Garré
| 07.12.2015
  • Régionales : une soixantaine de médecins en piste pour le second tour en métropole - 1

Partis 231, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur (toutes listes confondues), les candidats étiquetés « médecins » sont encore une soixantaine en lice au minimum en métropole pour le second tour des élections régionales, dimanche 13 décembre. Les médecins sous la bannière Les Républicains sont les plus nombreux (35 environ), suivis par 17 socialistes et 13 médecins frontistes.

En Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes par exemple, une dizaine de médecins sont dans la course. Le PS, arrivé en tête avec 30 % des voix, rassemble le Dr Philippe Nauche, tête de liste en Corrèze, le Dr Françoise Mesnard, proche de Ségolène Royal, ainsi que Martine Pinville, en deuxième place en Charente. À droite, Virginie Calmels (27 %) peut elle aussi compter sur le soutien de 6 médecins.

Une dizaine de médecins sont aussi dans le coup en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées. Le Dr Jean-Louis Meizonnet, généraliste à Vauvert, proche de Gilbert Collard, est numéro 5 sur la liste du Gard du Front national, qui arrive premier (avec 31,8 % des voix) au niveau régional. À gauche, le Dr Jean Tkaczuk est sixième dans le Tarn, tandis que la liste de droite de Dominique Reynié a convaincu 6 praticiens.

Médecins écartés avec le retrait des listes socialistes

En Nord-Pas-de-Calais-Picardie, le retrait de la liste socialiste de Pierre de Saintignon a entraîné l’élimination du Dr Patrick Goldstein, chef de pôle aux Urgences du CHRU de Lille (49e dans le Nord) mais aussi de la secrétaire d’État en charge de l’autonomie Laurence Rossignol (3e position dans l’Oise) et de Pascale Boistard (2e dans la Somme), secrétaire d’État aux droits des femmes.

L’ancien ministre de la Santé Xavier Bertrand, qui a recueilli 24,9 % des voix, est soutenu par 4 médecins dans son affrontement Marine Le Pen, qui peut compter, elle, sur le Dr Claire Beuil, ex UMP et Modem, deuxième dans l’Oise.

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, le retrait de la liste socialiste évince de fait les Dr Ladislas Polski et Lyazid Mezi, ainsi que le Pr Hagay Sobol. La liste de Christian Estrosi fait figurer deux médecins dont le Dr Renaud Muselier (tête de liste dans les Bouches-du-Rhône), mais aussi le doyen de la faculté de médecine d’Aix-Marseille, Georges Leonetti, et le chirurgien Philippe Vitel. En face, deux médecins soutiennent la liste de Marion Maréchal-Le Pen.

Nora Berra, Dr Olivier Véran, Frédéric Valletoux...

D’autres personnalités de la Santé sont en course. En Auvergne, Nora Berra est 11e sur la liste de Laurent Wauquiez, tandis que le Dr Olivier Véran, neurologue, se bat pour Jean-Jack Queyranne, et le Dr Pierre Delacroix pour le FN.

En Centre-Val de Loire, Philippe Vigier, biologiste, arrive avec 26,3 % derrière le Front National (30,5 %).

En Ile-de-France, Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France (FHF), figure en 10e position en Seine-et-Marne sur la liste de Valérie Pécresse (qui a reccueilli 30,5 % des voix). Luc Broussy, spécialiste du vieillissement, est inscrit sur la liste socialiste du Val d’Oise. Le Dr Pierre Cherrier, gynécologue proche de la famille Le Pen, est tête de liste FN en Seine-et-Marne.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
DocLarame Médecin ou Interne 14.12.2015 à 19h52

« Quelle triste vision ! Il serait pourtant bien que des médecins élus contribuent aux principes de l'organisation territoriale de l'offre de soins. »

Répondre
 
Dr Petitjean Médecin ou Interne 07.12.2015 à 22h27

« Pas grave s'ils ne sont pas élus ! Ils seront plus utiles en allant travailler dans les déserts médicaux... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... Commenter

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 9

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter