C à 25 euros : MG France, l’UNOF et la FMF songent à un mot d’ordre tarifaire pour 2016

C à 25 euros : MG France, l’UNOF et la FMF songent à un mot d’ordre tarifaire pour 2016

Christophe Gattuso
| 07.12.2015
  • C à 25 euros : MG France, l’UNOF et la FMF songent à un mot d’ordre tarifaire pour 2016 - 1

MG France et l’UNOF, branche généraliste de la CSMF, qui ont réuni leurs instances dirigeantes, ce week-end, réclament à nouveau une revalorisation immédiate de la consultation. Selon nos informations, les deux syndicats de généralistes pourraient lancer jeudi prochain un mot d’ordre tarifaire commun pour début 2016 lors d’une conférence de presse.

Désireux de marquer le coup (le 6 janvier marquera la cinquième année de blocage du C), ils pourraient demander aux généralistes de facturer d’autorité la consultation à 25 euros au début de l’année 2016, même si ce genre de consigne tarifaire commune demeure risquée car elle expose les syndicats à des poursuites pour entente tarifaire illégale. « Le mot d’ordre, c’est prenez le C 25 euros à partir de janvier », assure un responsable de MG France sans que les modalités ne soient précisées.

Contacté par « le Quotidien », le Dr Luc Duquesnel, président de l’UNOF, a précisé qu’une consigne tarifaire commune « faisait partie des possibilités ». « On peut imaginer une convergence entre les deux syndicats (MG France et l’UNOF, NDLR). La situation actuelle n’est plus possible. »

Annoncée également à cette conférence de presse, la FMF de Jean-Paul Hamon consulte ses instances sur l’opportunité de se joindre à ce mouvement tandis que le SML n’a pas tenu, à ce stade, à s’y associer.

Combat juridique

Réuni en assemblée générale à Paris samedi, MG France a réélu à sa présidence le Dr Claude Leicher pour un an et a réaffirmé son combat prioritaire pour obtenir l’équité tarifaire entre les généralistes et les autres spécialistes.

Dès mars 2015, MG France a lancé un mot d’ordre de transgression tarifaire. Il a engagé un combat juridique pour permettre aux généralistes de coter la MPC et prétendre à une rémunération de 25 euros par consultation. En avril 2015, l’Assurance-maladie affirmait que ce mouvement était « marginal », et ne concernait que 600 médecins.

Ne pas attendre 2017

De son côté, l’UNOF-CSMF estime indispensable une « valorisation des actes cliniques avec le principe d’une consultation de base rémunérée au même tarif, quelle que soit la spécialité médicale », avec une hiérarchisation des consultations commune à tous les médecins. En janvier 2015, le syndicat avait exigé que le C soit porté à 31 euros.

Dans la foulée du scrutin aux URPS, l’UNOF du Dr Duquesnel avait invité les médecins à préparer un mouvement tarifaire à partir du 1er janvier 2016. Une convergence des actions syndicales ne serait donc pas illogique quelques semaines avant le début des négociations conventionnelles.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

L'heure du coucher, un marqueur de bonne santé cardiovasculaire

coucher

Le travail à des horaires atypiques, travail de nuit ou travail posté, est associé à des risques avérés pour la santé, notamment... Commenter

Violences obstétricales : les recos de l'Académie face aux « pratiques humainement défaillantes »

violence obstetricale

Améliorer la formation des soignants quant à l'autonomie des femmes enceintes ou optimiser la prise en charge de la douleur en obstétrique…... 1

Des cellules souches osseuses découvertes chez l'homme

Os obtenu à partir de cellules souches osseuses

Ils les avaient dénichées chez le rongeur en 2015. Michael Longaker et son équipe de l’université Stanford viennent de découvrir, chez... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter