Patrick Pelloux prend la défense du service public, « héroïque » lors des attentats du 13 novembre

Patrick Pelloux prend la défense du service public, « héroïque » lors des attentats du 13 novembre

02.12.2015
  • Patrick Pelloux prend la défense du service public, « héroïque » lors des attentats du 13 novembre-1

    Patrick Pelloux prend la défense du service public, « héroïque » lors des attentats du 13 novembre

L’urgentiste Patrick Pelloux a appelé mercredi à pérenniser « l’héroïque » système français de services publics, dont la mobilisation après les attentats du 13 novembre a permis selon lui de sauver près d’une centaine de personnes, taclant au passage les coupes budgétaires.

« Nous ne sommes pas des héros. Nous avons un système héroïque, c’est le système qu’a voulu notre pays, notre histoire, notre économie », a affirmé Patrick Pelloux lors d’un hommage à l’économiste Bernard Maris, décédé lors de l’attentat contre Charlie Hebdo en janvier, à l’occasion de la remise du Prix du Livre d’économie à Bercy.

Le médecin a exprimé « la fierté que nous avons eue vendredi 13 (novembre) à voir se lever comme un titan l’assistance publique, les hôpitaux de Paris, mais aussi les services de secours, les pompiers, les services de police et tous les services de l’Etat qui en l’espace de quelques heures ont fait que l’on a pu sauver -je crois- entre 80 et 100 victimes ».

Plaidoyer pour la laïcité

« Nous sommes bien dans un problème de pérenniser une civilisation que nous avons voulue, qui a conduit aux droits de l’Homme », a-t-il assuré. « Une des choses les plus importantes qui a permis le développement économique, scientifique, l’émancipation des femmes, c’est la laïcité », a ajouté l’ancien collaborateur de Charlie Hebdo.

A Bercy, lors de son intervention, il a plaidé pour que l’économie soit « au service de l’humanité et de nous toutes et nous tous. Et ce n’est pas le contraire », appelant à changer « certaines passions que l’on a à l’heure actuelle » qui consistent « à courir après un leurre », en allusion à la réduction de la dette. Auparavant, il avait pris soin de préciser qu’il ne « comprenait rien à l’économie, sauf que c’est sans arrêt des coupes budgétaires dans les hôpitaux ».

Il a également rappelé certaines plaisanteries échangées avec Bernard Maris. « J’avais l’habitude de dire à Bernard que si les économistes étaient des médecins, vu leurs erreurs de diagnostic et de traitement, il aurait fallu doubler la taille du cimetière », a-t-il rappelé.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ev lead
Focus

À l'hôpital comme en ville Abonné

Au cœur des transformations du monde hospitalier comme des modes d’exercice libéral, impacté par les nouvelles technologies, les contraintes démographiques et les évolutions générationnelles, le temps médical est devenu un enjeu majeur. Le "Quotidien" a enquêté auprès des associations régionales, de l’Ordre des médecins, des URPS et de l’Observatoire de la Qualité de vie au travail. Tous les... 7

L'heure du coucher, un marqueur de bonne santé cardiovasculaire

coucher

Le travail à des horaires atypiques, travail de nuit ou travail posté, est associé à des risques avérés pour la santé, notamment... Commenter

Violences obstétricales : les recos de l'Académie face aux « pratiques humainement défaillantes »

violence obstetricale

Améliorer la formation des soignants quant à l'autonomie des femmes enceintes ou optimiser la prise en charge de la douleur en obstétrique…... 1

Des cellules souches osseuses découvertes chez l'homme

Os obtenu à partir de cellules souches osseuses

Ils les avaient dénichées chez le rongeur en 2015. Michael Longaker et son équipe de l’université Stanford viennent de découvrir, chez... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter