L’hypothèse d’un lien entre infection par le virus Zika et l’apparition de microencéphalies

L’hypothèse d’un lien entre infection par le virus Zika et l’apparition de microencéphalies

01.12.2015
  • L’hypothèse d’un lien entre infection par le virus Zika et l’apparition de microencéphalies - 1

Selon le ministère brésilien de la santé un lien serait « confirmé » entre l’infection par le virus Zika – un virus transmis par les moustiques tigres, également vecteurs de la dengue et du chikungunya – et une épidémie de microcéphalie qui frappe actuellement des nouveau-nés dans le nord du pays.

Les autorités de santé ont apparemment établi ce lien après avoir découvert la présence du virus dans le sang et les tissus d’un seul nourrisson décédé, qui était né avec une microcéphalie et d’autres maladies congénitales, indique dans un communiqué le ministère, qui annonce qu’une équipe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sera dépêchée au Brésil la semaine prochaine.

Augmentation inhabituelle des cas d’encéphalies

En octobre 2015, le ministère de la Santé du Brésil avait notifié à l’OMS une augmentation inhabituelle du nombre des cas de microcéphalie chez les nouveau-nés dans l’État de Pernambuco, au Nord-Est du Brésil. Selon le dernier bilan, 739 cas de microencéphalie ont été identifiés au Brésil cette année dans des États frappés par les infections au Zika, contre 147 en 2014. Le gouvernement a également signalé les décès d’un homme et d’une adolescente de 16 ans, qui seraient les premiers décès « adultes » liés au virus Zika.

Le virus Zika, endémique au Brésil, a été détecté dans 18 des 26 États brésiliens cette année. Les autorités ont mis en garde les femmes sur les risques pour leur grossesse en ce moment dans les régions concernées. Le ministère de la Santé a déclaré que le Zika était devenu un véritable problème de santé publique, et qu’un programme d’urgence doit être mis en place dans le pays pour contrôler le moustique tigre, pour réduire la propagation du virus.

L’année dernière, durant l’épidémie due au virus Zika en Polynésie française, un premier cas de syndrome de Guillain-Barré était survenu 7 jours après les symptômes grippaux habituels chez un patient. Les diagnostics sérologiques ont permis de confirmer qu’il s’agissait bien d’une polyradiculonévrite aiguë due au virus Zika et non d’une dengue dont l’épidémie était concomitante.

Clémentine Wallace
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ABATTAGE

6 patients à l'heure ? 100 généralistes pétitionnent contre « l'abattage »

La polémique sur les contreparties au financement des assistants médicaux (en nombre de patients ou de consultations supplémentaires) rebondit. Après que les syndicats de médecins libéraux ont dénoncé le modèle « productiviste »... 14

Chez le nourrisson, l'anesthésie générale ne provoque pas de surrisque de trouble neurologique

anesthesie nourrisson

L'exposition à une anesthésie générale de courte durée chez des tout-petits ne semble pas associée à un risque accru de troubles... Commenter

Effic'Asthme, l'appli pour apprendre aux parents à gérer les crises d'asthme de l'enfant

Efficasthme02

Respiration sifflante, soulèvement alterné du thorax et de l'abdomen… pas de doute : ce jeune enfant virtuel de 2 ans est en train de faire... Commenter

La CARMF torpillée par le système universel ?Retraites des médecins libéraux : les risques de la réforme Macron

Abonné
carmf

Extinction de la CARMF, menace sur la solidarité professionnelle, étatisation de la gouvernance, incertitude sur les réserves… Un rapport... 4

Incitation à l'installation : au congrès de l'ISNAR-IMG, les internes de médecine générale dépités par le CESP

cesp

Retard de paiement, manque d'accompagnement des tutelles sanitaires, problème de zonage… Le contrat d'engagement de service public (CESP)... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter