Grippe saisonnière en PACA : appel à la mobilisation générale pour vacciner les plus fragiles

Grippe saisonnière en PACA : appel à la mobilisation générale pour vacciner les plus fragiles

30.11.2015
  • Grippe saisonnière en PACA : appel à la mobilisation générale pour vacciner les plus fragiles - 1

En PACA, le recours à la vaccination contre la grippe ne cesse de diminuer. Les instances régionales appellent à la mobilisation générale pour vacciner les plus fragiles. Alors que la campagne a été lancée officiellement à la mi-octobre par le Ministère de la santé, l’Agence Régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Assurance maladie ont à leur tour, sollicité les médias, pour essayer d’endiguer cette baisse. « Nous avons envoyé 986 000 bons de prise en charge aux personnes vulnérables de PACA (personnes âgées, malades chroniques, etc), explique Gérard Bertuccelli, directeur général de la CPAM des Bouches du Rhône. Mais nous constatons une diminution de la vaccination, selon un phénomène qui se répète chaque année davantage, suivant le niveau national. La couverture vaccinale est passée en Paca de 48 % en 2012-2013 à 47 % en 2013-2014. Et à 44 %, en 2014-2015 dans l’ensemble de la région. »

Particulièrement les plus de 65 ans

Cette diminution touche particulièrement les personnes âgées de plus de 65 ans, alors qu’elles sont sollicitées au sein même des établissements qui les accueillent et par les infirmières qui vont à domicile. Un récent rapport du Haut conseil de la Santé publique (HCSP) estime, à 2000, le nombre moyen de décès évités par la vaccination chez les 65 ans et plus, pour une couverture vaccinale autour de 50 %.

« Nous avons noté, souligne le Dr Manuel Munoz, responsable de la veille et sécurité sanitaire de l’ARS PACA, que l’année dernière, sur les 152 personnes qui ont été hospitalisées en réa, dont un grand nombre de personnes de plus de 65 ans, 9 patients sur 10 n’étaient pas vaccinés. »

Une couverture de 20 % chez les médecins en EHPAD

Les études montrent qu’en EHPAD, 90 % des usagers sont vaccinés mais les professionnels ne le sont toujours qu’à 20 %. Ce taux très (trop ?) faible des professionnels de santé résume à lui seul, toute la défiance de la population face à la vaccination. Le Dr Hervé Coudert, directeur général du service médical évoque surtout « un climat de confiance à restaurer. »

L’ARS PACA a choisi de travailler avec le CRES (Comité d’éducation à la santé) PACA sur les représentations bancales ou erronées avec des fiches argumentaires ou des formations par jeux de rôle mais cela ne suffit pas pour l’instant à faire sauter l’un des freins parmi les plus importants, à une meilleure pénétration de la vaccination contre la grippe dans la population générale. « C’est le cas pour nos confrères gynécologues, un peu frileux à faire vacciner les femmes enceintes, alors que c’est absolument nécessaire pour les protéger, elles et le bébé, à n’importe quel mois de la grossesse », explique le Pr Philippe Brouqui, chef du service des maladies infectieuses et tropicales, APHM, qui en a fait son cheval de bataille.

« C’est l’une des indications vaccinales du Haut Conseil de la santé publique, ce vaccin est sans effet secondaire et il est très efficace pour la mère mais aussi pour l’enfant. Tout pour comme les personnes obèses », indique-t-il. Pour lui, il faut inviter les médecins généralistes à faire vacciner ceux qui sont en surpoids, car ils sont aussi considérés comme personnes à risques, l’obésité entraînant des comorbidités importantes. .

De notre correspondante Hélène Foxonet
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
Vidal

Réforme des ECN : « S'il faut reculer d'une année, on reculera d'une année », prévient Frédérique Vidal

Invitée ce mardi matin aux Contrepoints de la santé, à Paris, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation n'a pas exclu un assouplissement du calendrier de suppression des ECN. Interrogée plus... 4

41 000 décès sont attribuables à l'alcool chaque année en France, selon le BEH

alcoolisme

Le nombre de décès liés à la consommation d'alcool reste très élevé en France : 41 000 pour l'année 2015, selon une estimation publiée... 1

Éliminer le cancer du col de l'utérus, un objectif atteignable d'ici 25 à 50 ans dans les pays développés

HPV

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à agir en 2018 pour éliminer le... Commenter

Réforme des retraites : l'UFML veut informer les médecins de « ce qui se trame »

RETRAITE

Méfiance absolue autour de la réforme des retraites ! Une étude dévoilée ce mardi, menée par l'économiste libéral Frédéric Bizard pour... 7

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter