Attentats : l’AP-HP revient en vidéo sur le travail et le vécu des soignants

Attentats : l’AP-HP revient en vidéo sur le travail et le vécu des soignants

Coline Garré
| 30.11.2015
  • Attentats : l’AP-HP revient en vidéo sur le travail et le vécu des soignants  -1

Après avoir eu les honneurs du Lancet, les professionnels de santé de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) reviennent cette fois en vidéo sur leur travail et leur ressenti au cours de la prise en charge des victimes des attentats du 13 novembre.

L’AP-HP diffuse sur son site des pastilles vidéo de 30 secondes à deux minutes, où témoignent médecins, infirmiers, et aides-soignants des hôpitaux Henri Mondor, Saint-Antoine, Bicêtre, Saint-Louis, Bichat, Pitié-Salpétrière, et Necker.

Les praticiens reviennent sur les profils des blessés, les types de lésions prises en charge et les organisations mises en place. Ils évoquent le vécu des équipes et leur professionnalisme. « On a un sentiment d’effroi. Mais il est nécessaire de garder son sang-froid et de la lucidité pour rester professionnel », explique le Dr Arié Attias de Henri Mondor.

Hommage à l’institution publique

« On est habitués à prendre des patients polytraumatisés. C’est davantage le contexte, le nombre de malades, l’incertitude, car on ne sait pas s’il va y avoir un autre attentat, qui fait que tout le monde doit être bien concentré sur son rôle », analyse le Pr Jacques Duranteau, du service d’anesthésie-réanimation chirurgicale de Bicêtre.

In fine, nombre de soignants rendent hommage à l’institution publique. « C’est une grande fierté d’avoir apporté des soins médicaux de grande qualité et démontré que l’hôpital tenait. En tant que service public, malgré la menace, on a montré que l’hôpital restait debout et continuait à fonctionner », estime le Pr Thomas Lescot, du service de réanimation chirurgicale de Saint-Antoine.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
evenement
Focus

Des blouses blanches entre doléances et revendications

Ils sont plus de 200 praticiens à avoir alimenté la consultation lancée fin janvier par « Le Quotidien ». Il ressort de celle-ci un profond sentiment d’inquiétude et souvent une incompréhension face aux réformes de ces dernières années. Avec une ligne de force : la profession veut avoir davantage voix au chapitre. Et les médecins sont prêts à prendre l’initiative. La preuve ? Ils font des... 2

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

La CARMF torpillée par le système universel ?Retraites des médecins libéraux : les risques de la réforme Macron

Abonné
carmf

Extinction de la CARMF, menace sur la solidarité professionnelle, étatisation de la gouvernance, incertitude sur les réserves… Un rapport... Commenter

Incitation à l'installation : au congrès de l'ISNAR-IMG, les internes de médecine générale dépités par le CESP

cesp

Retard de paiement, manque d'accompagnement des tutelles sanitaires, problème de zonage… Le contrat d'engagement de service public (CESP)... Commenter

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 6

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter