Servier restructure drastiquement sa VM et projette de supprimer 610 emplois en 2016

Servier restructure drastiquement sa VM et projette de supprimer 610 emplois en 2016

Henri de Saint Roman
| 27.11.2015
  • Servier restructure drastiquement sa VM et projette de supprimer 610 emplois en 2016  - 1

Le groupe Servier a annoncé aux représentants du personnel un projet de « réorganisation » de son réseau de visiteurs médicaux (VM). Cette restructuration pourrait conduire à la suppression nette de 610 emplois (sur un total de 690). La nouvelle organisation serait mise en œuvre dès le second semestre 2016.

Dans un communiqué, Servier se dit « pénalisé par des pressions concurrentielles, réglementaires et économiques (...) qui se sont considérablement accrues au cours des dernières années, et par la complexité à développer de nouvelles solutions thérapeutiques ».

Le laboratoire se dit confronté « à un double défi » : renouveler son portefeuille de produits, et éviter une chute significative de ses résultats « tout en dégageant les ressources nécessaires à l’effort de

R & D ».

Recentrage

« La pression sur les prix est actuellement très forte, notamment dans le cardiovasculaire, la dépression et le diabète, secteurs où nous sommes très présents, précise au « Quotidien » un responsable de Servier. Dans le même temps, nous avons besoin de ressources pour financer notre recherche ».

Servier projette de recentrer ses activités dans certaines aires thérapeutiques et de développer l’oncologie.

Le laboratoire estime que les médicaments dont il dispose déjà en cardiovasculaire, dépression et diabète « sont aujourd’hui des médicaments de référence », bien ancrés dans les habitudes de prescription.

Le groupe veut aussi renforcer la promotion de ses médicaments actuels dans les pays émergents, et développer sa gamme de médicaments génériques et biosimilaires.

Mesures d’accompagnement

Le projet de réorganisation du réseau de visite et de promotion médicale a été présenté le 26 novembre 2015 au comité d’entreprise de Servier France. « Ce projet est difficile mais nécessaire (...). Nous serons particulièrement mobilisés pour favoriser le dialogue social », assure Olivier Laureau, président du groupe Servier. Des « solutions d’accompagnement sont prévues », comme des mesures incitatives à la réalisation de projets personnels et professionnels, des aménagements de fin de carrière ou encore des propositions de mobilité au sein du groupe.

Dans un communiqué, la CFE-CGC Chimie a exprimé sa stupéfaction devant l’ampleur du plan et « la brutalité avec laquelle cette annonce a été faite ». Pour ce syndicat, « il semble évident » que les 610 salariés ne retrouveront pas d’emploi dans le contexte actuel de décroissance générale du nombre de VM dans l’industrie pharmaceutique.

Servier compte plus de 21 000 salariés dans le monde – dont 5 000 en France. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires au niveau mondial de 3,9 milliards d’euros pour son exercice 2014-2015.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
dpc

Le DPC... de gré ou de force ! Après des pré-inscriptions massives par des robots, l'Agence riposte et rassure

De mémoire de syndicaliste, le Dr Bernard Ortolan, cadre de la CSMF et directeur scientifique d’Evolutis DPC, n’avait jamais vu cela. En quelques heures, samedi dernier, de nombreux confrères l’ont alerté de leur pré-inscription... 11

Une avancée pour préserver la fertilité des garçons prépubères traités par chimiothérapie

chimiotherapie

Comment préserver la fertilité des garçons prépubères avant chimio- et/ou radiothérapie ? Si la congélation de sperme peut être proposée... Commenter

Feu vert au « pharmacien prescripteur », les médecins sur les nerfs

mesnier pharmaciens

Le Dr Thomas Mesnier a donc persisté et signé ! Lors de l'examen de la loi de santé, l'Assemblée nationale a autorisé les pharmaciens à... 80

Les médecins franciliens se convertissent à la prise de rendez-vous en ligne mais se méfient de la concentration du secteur

rdv en ligne

Les plateformes de rendez-vous en ligne ont la cote chez les patients autant que chez les praticiens d'Ile-de-France. Près de deux tiers... 1

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)-0

L’extension de l’obligation vaccinale (de 3 à 11 vaccins) est entrée en vigueur le 1er janvier 2018. Plus d’un an après, les premiers...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter