Autotests VIH : premier bilan deux mois après l’arrivée en pharmacie

Autotests VIH : premier bilan deux mois après l’arrivée en pharmacie

Damien Coulomb
| 25.11.2015
  • Autotests VIH : premier bilan deux mois après l’arrivée en pharmacie - 1

Deux mois après l’arrivée du premier autotest VIH dans les pharmacies françaises, son fabricant, l’entreprise française AAZ, s’est félicité du « premier bilan très positif » concernant l’accueil de cet outil complémentaire de dépistage de l’infection par le VIH.

Au 31 octobre, près de 9 000 pharmacies réparties uniformément sur l’ensemble du territoire (DOM TOM inclus) proposaient déjà l’autotest dans leur officine, soit plus d’1 pharmacie sur 3. Près de 70 000 autotests VIH avaient déjà été commandés auprès du laboratoire Mylan, chargé de leur distribution.

Ce chiffre ne donne toutefois pas d’indication sur le nombre réel d’autotests vendus. « Il est encore un peu tôt pour avoir des données précises sur le nombre exact de ventes en pharmacie », précise le fabriquant qui avance le chiffre de 26 000 visionnages des vidéos d’aide à la réalisation du test en guise d’estimation.

Un premier dépistage pour 36 % des utilisateurs

AAZ s’appuie sur le bilan au 31 octobre de Sida Info Service qui a enregistré 652 appels concernant l’autotest. Parmi ces appels, seulement 3 % concernaient un accompagnement dans la réalisation de l’autotest. Par ailleurs, une enquête de satisfaction menée sur Internet sur 407 autotests vendus du 15 septembre au 15 octobre indique que 36 % des utilisateurs se sont servis de l’autotest pour un premier dépistage du VIH, alors que le dernier dépistage remontait à 4 ans en moyenne pour les autres. Parmi les utilisateurs pour qui l’autotest était un premier dépistage, 28 % déclarent qu’ils ne seraient pas allés dans un centre de dépistage si l’autotest n’avait pas été disponible en pharmacie.

L’autotest est vendu entre 25 à 28 euros dans les pharmacies d’officine. « Il est probable qu’avec un prix inférieur ou une prise en charge totale ou partielle de son coût, l’impact constaté de l’autotest de dépistage du VIH pourrait toucher de plus larges populations », estime le fabricant.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
Michel Bignant

Gilets jaunes, violences : « C'est épuisant, physiquement et psychologiquement », lance le médecin chef des pompiers de Paris

À la veille d'un cinquième samedi de mobilisation de certains Gilets jaunes, le Dr Michel Bignand, 51 ans, médecin chef de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) détaille au « Quotidien » l'organisation de ses équipes dan... 20

Une alimentation à base de maïs OGM ne montre « aucun d'effet délétère » chez le rat

OGM MAIS

Il n'est pas possible de distinguer par leur métabolisme ou leur état de santé des rats nourris de maïs OGM de rats nourris au maïs... 3

La prostatectomie radicale améliore la survie des patients atteints de cancer de la prostate localisé

prostatectomie

Face à un patient atteint d'un cancer de la prostate localisé, la prostatectomie améliore la survie de près de 3 ans, comparés à une... 5

Gradation des soins, financement, synergie avec l'université : à Poitiers, Buzyn et Vidal écoutent les CHU mais ne tranchent pas

chu

Poitiers n'est certainement pas le plus grand des centres hospitalo-universitaires (CHU) français mais c'est ici que se discutait l'avenir... Commenter

Un Français sur trois a le sentiment qu’un examen ou un acte médical superflu lui a été prodigué

urgences

Sept Français sur dix n'ont jamais entendu parler des 130 services d'urgences des cliniques de médecine, chirurgie et obstétrique. C'est... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter