La loi de santé de retour le 17 novembre, les opposants au projet consternés

La loi de santé de retour le 17 novembre, les opposants au projet consternés

Stéphane Long
| 16.11.2015
  • La loi de santé de retour le 17 novembre, les opposants au projet consternés-1

Trois jours après les attentats meurtriers de Paris, la vie parlementaire va reprendre son cours. Initialement prévu ce lundi, l’examen de la loi de santé à l’Assemblée nationale est fixé à demain, mardi 17 novembre, à partir de 17 heures, alors que la période de deuil national décrété par le président de la République prendra fin le soir même.

Cette décision consterne une part des médecins opposés au projet de loi. « Les conditions ne sont pas réunies pour un débat serein, s’inquiète le Dr Jean-Paul Hamon, président de la FMF. La moindre décence, c’eût été de le reporter. » Le généraliste rappelle que les médecins ont immédiatement suspendu leur mouvement de grève débuté le jour même pour se rendre disponibles.

Indignation sur les réseaux sociaux

Pas question cependant de polémiquer en ce jour de deuil national. « C’est une maladresse que l’on peut mettre sur le compte de la précipitation. Le gouvernement a d’autres priorités en ce moment. On verra demain matin ce qui se passe », explique le Dr Hamon, qui n’envisage pas de donner de nouvelles consignes dans l’immédiat. Mais des discussions ont lieu avec les conseillers de Matignon et de l’Élysée pour obtenir un report du débat parlementaire.

L’Union française pour une médecine libre (UFML) a également réagi par la voix du Dr Jérôme Marty. Sur Twitter, le président de l’UFML a « dénoncé la poursuite des travaux à l’Assemblée nationale, un jour de deuil national. » Il appelle « les députés à ne pas assister à cette séance en signe de protestation » et estime que la reprise du processus législatif serait contraire à l’unité nationale.

De nombreux médecins engagés contre le texte de loi ont également manifesté leur consternation sur les réseaux sociaux. « Bravo @MarisolTouraine, les médecins sont à genoux, épuisés, empêchés de manifester. C’est le moment mardi de passer votre loi de merde », écrit @gniwing, chirurgien, très remonté contre la ministre de la Santé.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
Sylvie h Médecin ou Interne 16.11.2015 à 23h21

« une fois de plus ce gouvernement est décalé,il a pris 10 mois de retard après les attentats de Charlie Hebdo , et maintenant il veut faire voter une loi qui n a aucun sens que la démagogie ,qui n es Lire la suite

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 16.11.2015 à 23h12

« "A quelque chose malheur est bon"...Vieux dicton. »

Répondre
 
KOUROS G Médecin ou Interne 16.11.2015 à 21h51

« La vie parlementaire reprend au bout de 3 jours!!! La vie des gens partis ne reprendra jamais!!!
Le gouvernement défaillant devrait démissionner après la période de deuil! C'est honteux! ils ne pa Lire la suite

Répondre
 
T Médecin ou Interne 16.11.2015 à 16h40

À diffuser (Lettre incluse ci dessous)

Que chacun d'entre vous, qui participez à notre combat contre la loi Santé, tout soignants et patients confondus, envoie aux députés de sa circonscription cet Lire la suite

Répondre
 
RIGOLO KILUCRU ! Médecin ou Interne 16.11.2015 à 20h27

« La profession toute entière se souviendra de l’atmosphère sanglante qui a accompagné le vote de cette loi. »

Répondre
 
FRANCOIS C Médecin ou Interne 16.11.2015 à 21h31

« Donnez nous une adresse email valide »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Vaccination : des membres des Académies des sciences et de médecine demandent un rappel à l'ordre du Pr Montagnier

academie sciences

Après la tribune signée par 27 membres de l'Académie nationale de médecine, et le soutien apporté par l'Académie nationale de pharmacie,... 57

Conventionnement sélectif : l'offensive sénatoriale fait « pschitt » face à la méthode Buzyn

plfss senat

Une première ! Pas moins de 120 sénateurs centristes, communistes et LR ont déposé six amendements visant à contraindre l'installation des... 4

SOS Hépatite propose son plan de dépistage de l'hépatite C

hep c

Le président de la fédération SOS Hépatites a présenté les recommandations de dépistage organisé de l'hépatite C proposées par... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter